Programme détaillé des formations

 

Pour un résumé avec les dates et les prix, voyez la page "Nos formations"

Pour les inscriptions, en ligne ou par courrier, voyez "inscriptions"


date de début Catégorie Stage - cliquez sur le titre pour le lien
  Intervenants
11 mars Cuisine, alimentation La lactofermentation   Ôna Maïocco

15 mars

Jardin

 La taille des arbres et des arbustes

 

François Tessari

20 mars Phytothérapie  Le système nerveux   Bruno Dal Gobbo & Claude Chahinian

26 mars

Botanique Reconnaître les arbres en hiver   Claude Chahinian
27 mars Phytothérapie Gemmothérapie   Claude Chahinian & Marie-Anne Barny
1er avril Savoir-faire Vannerie   Serge Mazaud

3 avril

Jardin

Le sol : le préparer, l'amender   François Tessari

27 avril

Herboristerie Herboristerie de printemps   Thierry Thévenin & Cédric Perraudeau
6 mai Savoir-faire

Créer ou développer sa production de PAM N°1

  Dominique Lepage & Audrey Benavent
18 mai Herboristerie Herboristerie du sud : la cueillette   Laurence Chaber
18 mai Cuisine, alimentation La cuisine avec des plantes sauvages   Marie-Anne Barny
27 mai Herboristerie Herboristerie du sud : la transformation   Laurence Chaber
28 mai Cuisine, alimentation Découverte des plantes sauvages comestibles   Claude Chahinian

1 juin

Botanique Cour de botanique pratique   Cédric Perraudeau
8 juin Botanique Botanique du sud   Cédric Perraudeau & Laurence Chaber
10 juin Botanique Les plantes à risque   Jean-Baptiste Gallé
12 juin Jardin Aménager son domaine   François Tessari
24 juin Botanique Extraction à partir des plantes   Jean-Baptiste Gallé
28 juin Herboristerie Herboristerie d'été   Thierry Thévenin & Cédric Perraudeau
11 juillet Teinture Extraction des pigments végétaux   David Santandreu
14 juillet Teinture Préparation des pigments pour la peinture   Jacky Jousson
18 juillet Savoir-faire Dessin botanique   Jacky Jousson
24 juillet Teinture Stage professionnel de teinture d'indigo   David Santandreu
31 juillet Teinture Les 157 couleurs de Paul Gout   Sandrine Rozier & Dominique Cardon
7 août Teinture Les bases de la teinture végétale   Magali Bontoux
21 août Jardin Pierre sèche et jardin sec   François Tessari & jean-Daniel Suteau
11 septembre Savoir-faire Créer ou développer sa production de PAM  N°2
  Dominique Lepage & Audrey Benavent
11 septembre Phytothérapie Univers féminin   Bruno Dal Gobbo & Laurence Chaber
septembre Jardin La multiplication des plantes   François Tessari
14 septembre Jardin Multiplication des plantes et des graines   Marie Andrasch et Daniel Puyau
19 septembre Jardin Les graines   Murielle Cadiou
 30 septembre Phytothérapie Les arbres médicinaux   Laurence Chaber
  Phytothérapie Le système circulatoire   Bruno Dal Gobbo & Laurence Chaber
26 octobre Herboristerie Herboristerie d'automne   Thierry Thévenin & Claude Chahinian
30 octobre Botanique Mycologie   Guillaume Eyssartier
         

La lactofermentation

 

La fermentation est un procédé ancestral de conservation. Il est le seul à être à la fois naturel, économique, non-énergivore et à accroître les saveurs et les bienfaits des aliments.

Durant ce stage, nous réaliserons des fermentations traditionnelles et créatives, avec de nombreuses variantes possibles. Faciles à reproduire chez soi, les recettes seront principalement à base de légumes (choucroutes variées, kimchi, légumes en saumure), avec une ouverture sur la fermentation des céréales et légumineuses (crêpes), des oléagineux (fromages végétaux) et des fruits (kéfir de fruits, citrons au sel). Nous utiliserons également quelques plantes sauvages comestibles pour parfumer certains mets fermentés (grande berce, égopode podagraire, pissenlit, achillée millefeuille, benoîte urbaine…).

A savoir :
- Les recettes sont adaptées aux produits de saison (légumes, aromates) et sont végétaliennes (donc sans lactose) et sans gluten.
- Les fermentations réalisées sont réparties entre les participants à la fin du stage.

Matériel à apporter :
- 2 ou 3 bocaux en verre type « Le Parfait » de 300, 500 ou 750 mL au choix, propres (ébouillantés) avec joints intacts
- votre couteau de chef, bien aiguisé (facultatif)

Objectifs pédagogiques

Comprendre les principes de la fermentation de végétaux comestibles (légumes, légumineuses, plantes sauvages comestibles, aromates, fruits)
Mettre en place les conditions matérielles et hygiéniques nécessaires pour conduire des fermentations domestiques
Choisir la découpe et la salaison en fonction des ingrédients à fermenter
Mettre en pratique des méthodes simples de fermentation (choucroutes variées, légumes en saumure, légumes façon « kimchi », agrumes au sel)
Réaliser des boissons pétillantes parfumées à base de kéfir de fruits
Réaliser un fromage végétal fermenté à base de graines oléagineuses
Identifier et cueillir quelques plantes sauvages comestibles et les utiliser dans des préparations fermentées
Identifier des mariages de saveurs intéressants à utiliser dans les fermentations
Utiliser les ingrédients fermentés dans la cuisine du quotidien

Programme détaillé

Matinée 1
La fermentation en cuisine : aspects théoriques, méthodes, matériel et sécurité alimentaire
Première approche pratique : réalisation de choucroute de légumes variés et de légumes en saumure. Récapitulatif autour des différents types de découpe (utilisation du couteau de chef, de la râpe, du couteau d’office et de la mandoline).

Après-midi 1
A l’extérieur : Identification et cueillette de quelques plantes sauvages comestibles.
Pratique : réalisation d’un kimchi « locavore » aux plantes sauvages comestibles.
Fermentation des céréales et légumineuses : avantages nutritionnels et préparation en vue de réaliser des dosas ou idlis, qui seront cuits et dégustés le lendemain.
Kéfir de fruit : découverte, mise en pratique et dégustation d'une boisson pétillante à base de kéfir de fruits.

Matinée 2
Pratique : agrumes au sel
Théorie : mariages de saveurs intéressants en fermentation ; utilisation des ingrédients fermentés dans la cuisine quotidienne
Pratique : cuisson des dosas ou idlis, à déguster avec le déjeuner

Après-midi 2
Théorie et pratique : fermentation spontanée ou avec « starter » des graines oléagineuses afin de réaliser des fromages végétaux.
Synthèse, questions-réponses et conclusion


Reconnaître les arbres et arbustes en hiver.

 Contenu pédagogique

 

Séance n°1

 Durée 3h30 : bourgeons et jeunes pousses

 Présentation du lieu de la Ferme-école de Mercin et de la gemmothérapie

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable d’utiliser une clé d’identification botanique spécifique aux végétaux ligneux en hiver, clé par les bourgeons et les écorces.

 Être capable de reconnaître les arbres et arbrisseaux environnants

 Contenu : Reconnaissance des plantes au jardin et en forêt. Récolte d'échantillons de différentes essences locales. (Ribes nigrum, Rosa canina, Viburnum lantana, Alnus glutinosa, Corylus avellana, Betula pendula)

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Sortie dans le jardin botanique de Mercin et alentour. Récolte d'échantillons

 Moyens d'encadrement : Claude Chahinian, cueilleur professionnel « Le goût sauvage »

 

Séance n°2

 Durée 3h30  :  cueillettes de saison, macérat glycériné

  Objectifs pédagogiques :

 Être capable d’apprécier le bon stade phénologique pour la récolte de bourgeons et jeunes pousses

 Être capable de dérouler le processus de fabrication d’un macérat glycériné

 Être capable d’utiliser un macérat dans ses applications en gemmothérapie

 Contenu : Reconnaissance et récolte de bourgeons et jeunes pousses. Mise en fabrication d’un macérat glycériné

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Sortie dans le jardin botanique de Mercin et alentour. Récolte de matériel végétal

 Moyens d'encadrement : Claude Chahinian, cueilleur professionnel « Le goût sauvage »

 

 Sanction de la formation : Attestation de présence


Créer ou développer un métier de producteur-transformateur de plantes aromatiques et médicinales

Les deux stages ont le même programme; seuls les lieux sont inversés.

En avril le stage commence au Jardin du Centaure et continue ensuite  à la Ferme Melilotus.

En septembre le stage commence à la Ferme Melilotus et continue ensuite au Jardin du Centaure

 

 

 Jour 1 : Culture, cueillette

 Présentation du Jardin du Centaure et son modèle technico-économique

 Le jardin du Centaure a été créé en 1996. A l’origine, partie PAM d’un GAEC de 120 ha, il est devenu ferme à part entière le 1er juin 2000 avec une superficie agricole utile de 1 ha. 35 espèces différentes sont cultivées sur cette surface et 35 autres environ sont récoltées dans la Nature.

 Les bases de la culture des plantes aromatiques et médicinales

 Les contraintes spécifiques à la culture des PAM sur une ferme peu mécanisée. Les aspects spécifiques de l’agriculture biologique sur l’itinéraire cultural des PAM.

 Préparation du sol, calendrier de semis, semences, soins…

 Nous passerons en revue une année complète de production de PAM. Nous aurons un exercice pratique sur le bouturage, avec fabrication de mini-mottes et bouturage de différentes espèces.

 Choix des espèces à cultiver

 Nous listerons les contraintes pour le choix des espèces à mettre en place (sols, climat, irrigation, etc…).

 Cueillette sauvage : les règles, la méthode

 La déontologie de la cueillette sauvage et les documents demandés par les organismes certificateurs. Nous ferons une démonstration de cueillette lors de la balade botanique.

 Les outils, leur maniement, leur entretien

 Nous passerons en revue les différents outils de préparation du sol et d’entretien des cultures. Mise en pratique sur le terrain avec une motobineuse et une bineuse électrique.

 Récolte et séchage

 Après avoir expliqué les différentes techniques de récolte nous verrons par un essai pratique dans le champ, les différents outils utilisables pour la cueillette des plantes (faucille, ciseaux, mains).

 Le séchoir : les différents types de séchoirs et comment fabriquer des claies

 Déshumidificateur : caractéristiques du matériel de séchage du jardin du Centaure

 Nuisibles : contrôle des mites alimentaires

 La pièce de stockage 

 La pièce de préparation 

 Matériel : nous listerons le matériel minimum à posséder pour le tri des plantes.

 Les produits transformés : Plantes sèches, sels aux herbes, pestos de plantes, vinaigres aux plantes, baumes

 

 Jour 2 :

La création d’activités pédagogiques et d’animation, sur place ou sous forme de prestation et initiation simplifiée à la botanique

 Les différentes animations possibles : leurs caractéristiques, contraintes, compétences requises

 A partir du cas concret du jardin du Centaure, nous réfléchirons sur les différentes animations possibles et les contraintes engendrées (gratuité, espace dédié, type de public).

 La contribution possible des prestations d’animation dans la vente des produits (tisanes, baumes aux plantes…)

 Visite du jardin botanique

 Les jardins thématiques : nous passerons en revue des thèmes de jardin liés à la production des PAM et les projets des stagiaires.

 Une initiation à la botanique dans le jardin et aux alentours

 Avec l’aide d’une clé de détermination simplifiée nous irons à la rencontre des principales familles botaniques.

 

Jour 3 : Les tisanes et mélanges de plantes

 Les tisanes et leurs caractéristiques :

 Comment faire un bon mélange, la législation sur l’herboristerie.

 Les mélanges à destination culinaire :

 Les plantes médicinales sont aussi aromatiques.

Ensachage :

L’organisation, la fourniture des emballages, le code-barre et la traçabilité des produits. Nous ferons une démonstration de mélange et d’emballage.

Réglementation spécifique

Commercialisation

Vente directe à la ferme, sur les marchés et les foires, en magasin, avec les GMS : les contraintes spécifiques à chaque débouchées.

Comptabilité

Les produits et charges de 4 années au jardin du Centaure :  analyse sommaire des postes comptables et évolution du chiffre d’affaires.

Conclusion de la 1ère partie du stage; bilan de ces journées.

 

Jour 4 :   à la Ferme Melilotus, Chanteix

Matin – Accueil et visite des bâtiments

Accueil des stagiaire et tour de table de chacun des projets pour récolter les attentes

Présentation du programme et des objectifs du stage

Présentation de la ferme MELILOTUS : son historique, ses particularités foncières, technico-économique et organisationnelles.  Présentation des produits transformés

Visite des bâtiments de la Ferme MELILOTUS (séchoir, distillerie, laboratoire, pièces de stockage, magasin à la ferme) et discussions autour des choix techniques et contraintes.

Après-midi -  Visite des terrains de cultures

      Visite de la principale parcelle de culture et présentation des techniques utilisées s’inspirant de l’agro-écologie et de la permaculture

       Récolte d’une plante pour le séchage ou pour la distillation en fonction des conditions météorologiques

       Retour à la grange pour mise au séchoir ou préfanage pour la distillation

 


Jour 5

 Matin – Atelier Distillation

         Préparation et distillation d’une plante pour la production d’hydrolat et/ou d’huile essentielle à l’aide d’un alambic familial en cuivre de 50L ou 200L.

         Discussions autour des techniques de distillation, choix du matériel, aspects réglementaires…

         Flaconnage au laboratoire et étiquetage.

         Dégustation d’hydrolats et aperçu rapide des vertus et usages des hydrolats.

 

Après-midi – Atelier Macérât huileux et baume

 

        Principes généraux des macérations huileuses et baumes

         Réalisation d’un baume sur la base de macérations huileuses déjà filtrées.

         Approche des aspects réglementaires : présentation de la réglementation générale et des procédures pour la déclaration des cosmétiques

 

Jour 6 :

 Matin – Atelier Gemmothérapie et Alcoolatures

         Les principes de la gemmothérapie et des alcoolatures

         En fonction de la phénologie des plantes : reconnaissance des arbres et cueillette de bourgeons avec mise en macération ou fabrication d’une alcoolature

         Aperçu des aspects réglementaires relatifs à l’alcool et aux compléments alimentaires et des étapes de filtration et flaconnage au laboratoire.

 Des éléments visuels accompagneront les explications du formateur, notamment pour les techniques qui ne pourront pas être mises en œuvre pendant la durée de la formation.
Après-midi : Créer son activité avec les PPAM

 Sur la base de l’expérience d’Audrey et Julien et de leurs chiffres sur leurs 9 années d’installation, discussion autour de:

       la création du projet, l’installation

       l’adéquation entre projet professionnel et projets personnels

       les statuts, les aides, les structures d’accompagnement…

       les modes de commercialisation

       la viabilité économique et la complémentarité entre les activités

       la synthèse des aspects réglementaires pour la production, la transformation et la vente des produits à base de plantes aromatiques et médicinales.

 

Un temps d’échange permettra de mettre en relation la semaine de stage avec les projets de chacun et de faire un bilan.

 

Un document de synthèse est fourni en fin de stage pour récapituler l’ensemble des éléments vus durant ces 3 jours.

 



Herboristerie du sud 2 : transformation de la cueillette à la tisane

 

Contenu pédagogique

 

Séance n°1

Cueillir des plantes sauvages

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de comprendre les problématiques de la cueillette des plantes sauvages

 Être capable d'appréhender la notion de station.

 Contenu : Temps d’accueil des participants et modalités administratives. Présentation de l’association, du lieu, de l’intervenante.

 Tour de table pour cerner les compétences et les attentes des stagiaires

 Rappel de la réglementation sur la cueillette.

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Présentation théorique à l'aide de supports visuels et diaporama.

 Moyens d'encadrement : Laurence CHABER,  ethnobotaniste. Préparatrice de teintures mères et d’élixirs floraux. Ancienne productrice-cueilleuse de plantes médicinales biologiques. Formatrice pour des professionnels et le grand public averti.

 

Séance n° 2

Les PAM sur le terrain

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de reconnaître sur le terrain quelques plantes aromatiques et médicinales

 Être capable de juger de la rareté ou de l’abondance d’une espèce dans une station

 Contenu :

Questions/réponses par rapport aux notions abordées le matin. Comprendre les notions de rareté ou d’abondance d’une espèce dans une station

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Vue sur le terrain. Toucher les plantes

 Moyens d'encadrement :  Laurence CHABER,  ethnobotaniste. Préparatrice de teintures mères et d’élixirs floraux. Ancienne productrice-cueilleuse de plantes médicinales biologiques. Formatrice pour des professionnels et le grand public averti.

 

Séance n° 3

 Plante commune, plante protégée

 Objectifs pédagogiques : Être capable de rechercher le statut d’une plante que l’on veut cueillir dans une certaine région

 Contenu : Nous explorerons les législations et documents de référence pour être sûrs de cueillir des plantes autorisées à la cueillette et non menacées.

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Exposé à l'aide de diaporama, liens internet de référence

 Moyens d'encadrement :   Laurence CHABER,  ethnobotaniste. Préparatrice de teintures mères et d’élixirs floraux. Ancienne productrice-cueilleuse de plantes médicinales biologiques. Formatrice pour des professionnels et le grand public averti.

 

Séance n° 4

Plantes médicinales : comment cueillir

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de reconnaître les plantes médicinales du lieu

 Être capable de reconnaître les plantes de la famille des Lamiacées

 Être capable de déterminer le bon stade phénologique pour la cueillette

 Être capable de cueillir le Thym pour pérenniser la plante

 Contenu : Sortie botanique appliquée aux plantes aromatiques et médicinales, identification botanique, caractéristiques de la famille des Lamiacées. Gestes de cueillette.

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Sortie sur le terrain dans la colline et sur le « Sentier des cueilleurs » avec les loupes de botanique.

 Moyens d'encadrement : Laurence CHABER,  ethnobotaniste. Préparatrice de teintures mères et d’élixirs floraux. Ancienne productrice-cueilleuse de plantes médicinales biologiques. Formatrice pour des professionnels et le grand public averti.

 

Séance n° 5

 Séchage, stockage, étiquetage

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de faire sécher les plantes cueillies

 Être capable de stocker pour préserver la qualité des plantes sèches

 Être capable de juger de la qualité des plantes sèches

 Contenu : Questions sur ce qui a été vu la veille. Manipulation de plantes sèches.

  Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Explications en salle autour d'un diaporama. Exposition de plantes sèches pour juger de la qualité.

 Moyens d'encadrement : Laurence CHABER,  ethnobotaniste. Préparatrice de teintures mères et d’élixirs floraux. Ancienne productrice-cueilleuse de plantes médicinales biologiques. Formatrice pour des professionnels et le grand public averti.

 

Séance n° 6

Fabrication d’une tisane, mélanges de plantes

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de reconnaître les plantes sèches pour la tisane.

 Être capable de dire si on doit faire une infusion ou une décoction suivant les plantes choisies

 Être capable de proposer une tisane attractive et efficace par exemple pour le rhume.

 Contenu : Reconnaissance des espèces médicinales sèches.  Questions / réponses sur ce qui a été vu pendant le stage.

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Quizz des plantes du droguier, exemple de plantes en mélange pour une tisane à faire en salle.

 Moyens d'encadrement : Laurence CHABER,  ethnobotaniste. Préparatrice de teintures mères et d’élixirs floraux. Ancienne productrice-cueilleuse de plantes médicinales biologiques. Formatrice pour des professionnels et le grand public averti.

 


Stage Cuisine des plantes sauvages

  Nous cuisinerons et partagerons ensemble tous les repas du midi (même le 1er jour) et le samedi soir, et cuisinerons juste une petite dégustation pour les 2 autres soirs.

Le dimanche tout le monde repart avec une petite préparation en bocal (pesto ou pâté végétal) ou flacon (sirop).

Contenu pédagogique

 

 Séance n°1

Présentation du lieu et des plantes alentour

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de reconnaître les plantes sauvages comestibles du lieu.

 Être capable de reconnaître les plantes pouvant ressembler aux plantes comestibles

 Être capable d’énoncer les recommandations d’une bonne alimentation

 Être capable de récolter la partie utilisée en cuisine.

 Être capable de préparer plusieurs plats (selon les ressources locales et saisonnières)

  Contenus : Temps d’accueil des participants et modalités administratives. Présentation de l’association, du lieu, de l’intervenante.

 Présentation du déroulement et des objectifs de la formation.

 Présentation de l’intérêt de consommer des plantes sauvages : importance d’une bonne alimentation, qualités nutritionnelles et gustatives des plantes sauvages.

 Première approche du vocabulaire botanique.

 Mise en application sur le terrain proche de la ferme : observations des plantes du jardin botanique de Mercin.

 Début de préparations culinaires.

 

Séance n°2

Cueillettes

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de tenir compte de la réglementation en vigueur pour les cueillettes.

 Être capable de connaître le cycle de la plante utilisée.

  Contenus :

 Énoncé des bonnes pratiques de cueillette : approche de la réglementation en vigueur, milieux et plantes protégés.

 Préservation des ressources.

 Description des milieux nourriciers, cycle des plantes et parties utilisées.

 Sortie sur le terrain : découverte d’un milieu et des plantes qui lui sont associées, identifications, cueillette.

 

Séance n°3

Cuisine

 Sortie sur le terrain (suite) : identifications, et cueillette.

 Atelier de préparations culinaires (suite)

 

Séance n°4

Les milieux

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de reconnaître les milieux pollués

 Être capable de reconnaître les plantes toxiques

 Être capable de reconnaître les plantes sujettes à confusion.

  Contenus :

 Limites de la consommation de plantes sauvages : les milieux pollués, les plantes toxiques, les plantes sujettes à confusion.

 Introduction aux familles de plantes : intérêts pour la détermination et la comestibilité.

 Sortie sur le terrain : découverte d’un nouveau milieu et des plantes qui lui sont associées, identifications, cueillette.

 

Séance n°5

Cueillette et préparations

 Sortie sur le terrain (suite) : identifications, cueillette.

 Atelier de préparations culinaires (suite)

 

 Séance n°6

Reconnaissance botanique

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable d’utiliser une flore de Bonnier pour la reconnaissance des plantes du jardin.

 Être capable de faire une cueillette autonome.

  Contenus :

 Méthode de lecture d’une flore et mise en application dans le jardin botanique de Mercin : déterminations et cueillette en autonomie.

 Vérification des cueillettes, recueil des difficultés rencontrées et discussion.

 Atelier préparation du repas de midi.

 

Séance n°7

Vers l’autonomie

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de faire des transformations culinaires

 Être capable de conserver des plantes récoltées ou des préparations

  Contenus :

 Récapitulatif des différentes transformations culinaires et énoncé de quelques méthodes de conservation.

 Rangement.

 Un temps d’échange permettra de mettre en relation la semaine de stage avec les projets de chacun et de faire un bilan.

 

Voici un tour de table des potentielles recettes :

 

Terrine d’orties sauce à l’orange

 Houmous à l’Alliaire

 Tempura de fleurs de carotte

 Pesto de plantain

 Cornets de feuilles de tilleul

 Courgettes marinées, mauve et Achillée millefeuille

 Taboulé de chou-fleur au cerfeuil

 Croquette de pommes de terre à l’Ail des ours

 Risotto (épiaire, lamier, primevère ou autre)

 Burger de polenta au chénopode

 Raviolis frits chèvre/mélange de cueillette

 Palets de sureau

 Île flottante à la Reine des prés

 Gâteau de semoule au Lierre terrestre

 Crème de riz au sirop aromatique (angélique, pissenlit, rose ou autre)




Stage de découverte des plantes sauvages comestibles

PROGRAMME DÉTAILLE

9h00 : Accueil des participant(e)s,
9h15 : Initiation à la botanique, quoi regarder ? où regarder ? Vocabulaire et outils de base.
11h00 : Sortie botanique : identification et récolte d 'échantillons dans les milieux habités et cultivés : découverte, échange, observation sur les plantes et leurs utilisations.
13h00 : pique-nique.
14h00 : Sortie botanique : identification et récolte d 'échantillons dans les milieux pâturés et forestiers : découverte, échange, observation sur les plantes et leurs utilisations.
17h00 : Bilan et retours sur les acquis de la journée.



Herboristerie pratique  d'été

 

 Contenu pédagogique

 

Séance n°1

le séchoir

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de réunir le matériel de qualité pour la construction d’un séchoir et d’un stockage : choix des essences et des sections de bois, types de toiles, système de déshumidification...

 Être capable d’évaluer un matériel de tri en fonction de l’importance de son projet.

 Contenu : Temps d’accueil des participants et modalités administratives. Présentation de l’association, du lieu, des intervenants.

 Présentation du contenu de la formation et évaluation des attentes des stagiaires suivant leurs projets de culture.

 Rappels de la réglementation sur la production et la cueillette de plantes.

 Présentation du séchoir, du lieu de stockage et des outils de tri de la ferme-école de Mercin. Présentation du jardin, de ses différents micro-biotopes : plantes de soleil, d'ombre, de milieu humide, de butte sèche.

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Présentation de la formation et des formateurs en salle. Présentation du séchoir, du stockage et des outils dans l’herboristerie. Sortie dans le jardin de la Ferme-école pour la présentation des micro- milieux.

 

 Séance n°2

 le règne végétal

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de comprendre l’organisation du monde végétal du règne à l’espèce.

 Être capable de comprendre les bases du vocabulaire morphologique des plantes vasculaires.

 Contenu :

 Définition des plantes vasculaires, des plantes cryptogames, des plantes phanérogames, des mono et des dicotylédones.

 Détails de la morphologie et de la reproduction des cryptogames vasculaires. Détails de la morphologie et de la reproduction des phanérogames.

 Notion de famille, de genre et d'espèce.

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Présentation en salle des notions d’organisation du monde végétal. Production de schémas sur tableau pour définir la morphologie végétale. Présentation de photos des différentes parties des végétaux, projetées sur grand écran.

 

Séance n°3

 la morphologie des plantes

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable d’identifier et de nommer sur le terrain les différentes parties morphologiques des plantes vasculaires.

 Contenu :

 Apprendre à repérer les différents organes des plantes vasculaires sur des espèces fréquentes.

 Repérer les variations possibles.

 Présentation sur le terrain des principaux organes souterrains, végétatifs et reproductifs.

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Sortie sur le terrain pour observer la morphologie des plantes. Présentation des outils d’aide à l’observation (loupes, microscope de poche, pinces, aiguilles…). Exercices de recherche et de classement des grands types de feuilles et de fleurs dans le jardin de la ferme-école de Mercin.

 

Séance n°4

la cueillette

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de récolter et préparer du matériel végétal médicinal en milieu naturel.

 Être capable de le préserver jusqu’au retour de cueillette.

 Être capable de préparer et de mettre différentes parties de plantes au séchoir pour préserver une qualité optimum.

 Contenu:

 Apprendre à récolter les parties de plante recherchées, à les préparer, les sécher pour garder la meilleure qualité et la garder dans un bon état sanitaire.

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Sortie sur le terrain pour récolter des plantes médicinales. Présentation des outils de cueillette. Présentations et récoltes de différentes parties de plantes médicinales communes.

 Atelier d’effeuillage et de mondage. Mise au séchoir.

 

 Séance n°5

 la clé de détermination

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable d'identifier les plantes sauvages à l’aide de clés de détermination.

 Être capable de reconnaître 3 des 10 familles botaniques les plus fréquentes.

 Contenu :

 Présentation et description de l’utilisation des clés détermination. Exercices d’identification. Description détaillée de 3 familles botanique : les lamiacées, les rosacées, les fabacées.

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Exercices de détermination sur le terrain, d’abord collectifs puis par petits groupes à l’aide des clés offertes aux stagiaires.

 Présentation in situ de 3 familles botaniques. Exercice de recherche de plantes appartenant aux familles concernées.

 

 Séance n°6

  la distillation

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de récolter et de préparer des plantes pour les distiller.

 Être capable de mener une distillation artisanale pour obtenir un hydrolat.

 Contenu :

 Présentation des différentes méthodes de distillation et des différents types d'alambics (à feu nu, à la vapeur, à colonnes...). Présentation et utilisation d'un alambic en cuivre à feu nu.

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Exercice de récolte au jardin de la ferme-école. Évaluation de la qualité de la récolte.

 Atelier de distillation dans l'espace d'herboristerie.

 

 Séance n°7

sortie botanique sur la journée

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de reconnaître 3 nouvelles familles botaniques : les apiacées, les brassicacées, les caryophyllacées.

 Être capable de faire un diagnostic écologique pour évaluer la qualité d'un site de cueillette.

 Conforter la maitrise des clés de détermination.

 Contenu :

 Évaluer les problématiques liées à la détermination chez les participants. Repérer les lacunes dans le vocabulaire morphologique. Présentation détaillée des 3 nouvelles familles. Exercices de détermination. Présentation des notions de dynamique de végétation et de lecture de paysages.

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Quiz morphologique sur des espèces déjà observées. Présentation de nouvelles familles sur le terrain. Exercices de détermination pour trouver le genre et l'espèce d'échantillons de ces nouvelles familles. Explication du fonctionnement successif des prairies, des fruticées, des forêts pour en cerner les évolutions. Appréhender le relief, l'hydrographie, la végétation, les voies de communication, les constructions... Pour évaluer les potentielles sources de pollution.

 

 Séance n°8

sortie botanique sur la journée - suite

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de reconnaître les principales espèces médicinales sous un climat tempéré/continental. Être capable de les récolter, de les sécher et d'en donner les principales propriétés médicinales.

 Contenu :

 Présentation sur le terrain d'une quinzaine d'espèces (aubépine à un style, frêne élevé, lotier corniculé, rosier des chiens, plantain lancéolé...), explications sur les périodes de cueillette des feuilles, des sommités ou des bouquets fleuris et des fleurs.

 Explication des principales propriétés médicinales.

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Balade botanique commentée, appliquée à l'usage médicinale des plantes sauvages.

 

Séance n°9

  fabrication de cérat

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de fabriquer un baume cosmétique à partir de l'hydrolat obtenu par la distillation du jour 3.

 Connaître la législation relative à la vente de produits cosmétiques.

 Être capable de confectionner une alcoolature.

 Contenu :

 Présentation des différents ingrédients d'un cérat de Gallien : la cire, les huiles, les hydrolats. Les ustensiles nécessaires. Les règles d'hygiène. Fabrication d'un cérat. Présentation du protocole de fabrication d'une alcoolature. Ingrédients et ustensiles.

 Fabrication d'une alcoolature. Présentation de la réglementation cosmétique.

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Partie théorique de présentation suivie d'ateliers pratiques et participatifs de préparation et de transformation dans les locaux de la ferme-école.

 

Séance n°10

les critères de qualité des plantes sèches

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable d’évaluer la qualité, de trier et d’ensacher les plantes mises au séchoir le jour 2.

 Être capable de reconnaître 4 nouvelles familles botaniques : les renonculacées, les gentianacées, les rubiacées, les solanacées.

 Être capable de reconnaître les principaux risques de confusions avec des plantes toxiques.

 Conforter la maitrise des clés de détermination.

 Contenu :

 Apprendre à reconnaître les critères d'une plante bien séchée. Les méthodes pour monder les plantes sèches. Les différents contenants pour ensacher les plantes sèches. Évaluer les problématiques liées à la détermination des espèces par les participants. Repérer les lacunes dans le vocabulaire morphologique. Présentation détaillée des 4 nouvelles familles. Exercices de détermination. Présentation des espèces toxiques présentant des risques de confusion avec les plantes utilisées.

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Présentation de différentes plantes bien séchées dans le séchoir. Atelier participatif de mondage et passage au crible ou au tamis. Présentation de nouvelles familles sur le terrain. Exercices de détermination pour trouver le genre et l'espèce d'échantillons de ces nouvelles familles.

 Présentation des principales plantes toxiques dans le jardin avec les critères de discrimination.

 

 


pigments naturels pour la peinture et le dessin BOTANIQUE - stage N° 1 : Extraction

 

 Contenu pédagogique

 

Séance n°1

 Présentation du stage, de l’intervenant et des lieux pour s’approprier les espaces de travail et les lieux de récolte, et tour de table pour évaluer les objectifs et les expériences de chacun.

 Explications sur la mise en œuvre du processus de fabrication des pigments.

 Préparation des ingrédients nécessaires à l’extraction des pigments et colorants.

 Présentation de quelques exemples de réalisation.

 

Séance n°2

 Visite du jardin botanique afin de repérer les plantes tinctoriales permettant la fabrication des pigments. 

 Reconnaissance et cueillette du millepertuis, du cosmos sulfureux, du genêt des teinturiers (suivant les plantes disponibles)

 Cueillette et préparation du matériel végétal utile.

 

Séance n°3

 Fabrication des premières laques de garance, Reseda lutea et cochenille.

 Broyage, extraction.

 Explication pour la compréhension de l’extraction, de la conservation des pigments végétaux et de leurs utilisations en tenant compte de toutes les possibilités et les limites d’application.

 

Séance n°4

 Fabrication d’une encore.

 Suite des filtrations et séchage des extractions de la veille.

 

Séance n°5

  Extraction de tanins et première étape de la fabrication de laques à partir d'écorces de châtaigniers.

 Fabrication d'encre.

 Filtration des laques de la veille.

 Finitions sur les laques du premier jour.

 Traitement pour la conservation sous forme de pâtes prêtes à l'emploi et séchage pour l'utilisation sous différentes formes prêtes à l’emploi pour la peinture et le dessin.

 

Séance n°6

 Finitions. Raffinage des laques pour la conservation.

 Conditionnement des laques fabriquées durant le stage.

 Préparation des godets de peinture à l’aquarelle.


 

15 - pigments naturels pour la peinture et le dessin BOTANIQUE - stage N° 2 : UTILISATION

 
1ère journée.
Teintures et pigments naturels : petit rappel historique sur l’utilisation de la couleur. Présentation des différentes familles de pigments :
- Les premiers pigments : terres et ocres, blancs de craie et d’os, noir de fumée et d’os.
- Les pigments historiques : bleu égyptien, orpiment, réalgar, guède.
- Les couleurs de l’époque classique à aujourd’hui : pourpre, indigo, kermès, malachite, azurite, lapiz lazuli, minium etc..
La place et l’intérêt du végétal dans la fabrication des pigments.
L’après-midi : Présentation du matériel et des processus de mise en œuvre pour la fabrication de couleurs (axé sur l’aquarelle mais transposable aux autres techniques, fresque, huile, peinture à l’œuf, à la caséine, acrylique etc..)
Exemples de fabrication d’aquarelles naturelles à partir des laques extraites par David Santandreu dans le stage précédent*.

2ème journée.
Fabrication d ‘aquarelles naturelles (ocres et laques) : suite et essais sur différents papiers et sur vélin.
L’après-midi : application à l’illustration naturaliste et à la peinture botanique à partir de plantes récoltées dans le jardin de la ferme-école.

3ème journée.
Illustration, dessin et peinture botanique : processus de création d’une planche botanique ou d’une illustration naturaliste associant observation directe, travail à partir de photographies et utilisation des outils informatiques (scanners, ordinateurs et logiciels) dans l’élaboration la création et la mise en page rapide de son projet.
Conclusion et résultats. Documents et bibliographie.

 


Stage de teinture d'indigo

 

Contenu pédagogique

 

Séance n°1 Généralités sur la teinture végétale

 Durée 3h00

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable d’identifier les espèces tinctoriales présentées, reconnaître l’indigo, le pastel et la persicaire.

 Être capable de comprendre la biochimie de l’indigo.

 Contenu : Temps d’accueil des participants et modalités administratives. Présentation de l’association et des intervenants. Petit tour des lieux pour permettre aux stagiaires d’être plus autonomes.

 Court test d’évaluation des connaissances en amont de la formation sous forme de qcm.

 Les points abordés sur la présentation par support visuel :

 • Biochimie de l'indigo
• Le Pastel et la Persicaire, de la semence à la teinture
• Les différents modes de production en France
• Pâte pigmentaire, pigment sec et compost pour la teinture
• Les termes importants utilisés en teinture à l'indigo

 

Séance n°2 : montage de cuves

 Durée 4h00

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de reconnaître dans le jardin les plantes tinctoriales citées.

 Être capable de monter une cuve de 100 litres au Henné.

 Être capable de monter une cuve au sucre de 50 litres.

 Contenu :

 Visite du jardin botanique et sa collection de plantes tinctoriales

 Puis montage de cuves :
• Montage d'une cuve de 100 litres au Henné et dattes
• Montage d'une cuve de 50 litres au sucre

 
Séance n°3 : Observation des cuves

 Durée 3h00

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de comprendre l’oxydo-réduction de l’indigo

 Être capable de différencier les différents ingrédients utilisés en teinture et de les manipuler (dosage, pesage et stockage)

 Être capable de monter une cuve de 20 litres au fer

  Contenu :

 Notions de chimie appliquée à l'oxydo-réduction des pigments. Notions de pâte pigmentaire, pigment sec et compost pour la teinture. Explication des termes importants utilisés en teinture à l'indigo.

  • Observation des cuves
• Montage d'une cuve au fer de 20 litres
• Préparation des matières à teindre
• Ouverture de la cuve au sucre
• Teinture sur cuve de 200 litres déjà en place

 
Séance n°4 : Observation des cuves (suite)

 Durée 4h00

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de suivre l’évolution d’une cuve au Henné de 100 litres.

 Être capable de monter une cuve de 50 litres au sucre : préparation des pigments et des ingrédients pesés.

 Être capable d'introduire et sortir les fibres des cuves sans risques.

 Contenu :

 Préparation des cuves

 • Teinture sur cuve au sucre
• Ouverture de la cuve au Henné de 100 litres

 

Séance n°5 : Surveillance des cuves et alimentation en fibres

 Durée 7h00

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de juger de l'ouverture des cuves.

 Être capable d'introduire et sortir les fibres des cuves sans risques.

 Être capable de surveiller les cuves et les alimenter si besoin.

 Être capable d'observer et différencier les réactions chimiques.

 Contenu :

 Préparation des différentes matières à teindre. Notions de fibres végétales et animales et leur biochimie.

 • Observation et alimentation des cuves si besoin
• Ouverture de la cuve au fer
• Teinture sur les trois cuves

 

Séance n°6 : Observation et alimentation des cuves, réglages des températures et PH

 Durée 7h00

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de juger de l'état de réduction optimale des cuves.

 Être capable de juger de l'ouverture des cuves.

 Être capable d'observer et différencier les réactions chimiques.

 Contenu :

 Observations des différentes cuves en activité. Ouverture de la cuve au Henné de 100 litres.

 • Observation et alimentation des cuves si besoin
• Teinture et finitions sur les teintures des jours précédents
• Teinture et entretien des cuves
• Finitions sur les teintures des jours précédents

 

Séance n°7 : Observation et alimentation des cuves, réglages des températures et PH

Durée 3h00

Objectifs pédagogiques :

Être capable de différencier les fibres, et de les préparer avant teinture.

Être capable de modifier la température et le PH des cuves en fonction des fibres à teindre.

Contenu :

Observation des différentes fibres utilisées avant et après teinture. Persévérer sur l'observation des cuves en activité pour les nourrir ou les renforcer au moment propice.

• Observation des cuves
• Finitions
• Création d'un nuancier et référencement des couleurs en vue d'une reproduction.

 

Séance n°8 : Préparation du nuancier, finitions sur fibres après teinture

 Durée 4h00

 Objectifs pédagogiques :

 Être capable de juger de l'intensité d'une couleur sur fibre humide.

 Être capable de créer sa propre échelle de bleus.

 Être capable d'appliquer les différentes finitions sur les fibres après teinture.

 Contenu :

 Ouverture des différentes cuves. Préparation d'un nuancier. Comment référencer un ton afin de le reproduire au plus proche.

 • Suite du nuancier et référencement.
• Conclusions et fin du stage :

 Tour de table, évaluation du stage par les participants. Synthèse des acquis et des perspectives. Compléments et questions botaniques et agronomiques sur les plantes utilisées et les objectifs visés par les participants.

 Clôture de ces journées.

 

Sanction de la formation :

 Une attestation de présence sera remise au stagiaire à l’issue de la formation


Stage d'herboristerie pratique d'automne


Savoir reconnaitre les plantes, les transformer, les utiliser. Pommade, brai de bouleau et savon

 

Lieu : Ferme-Ecole de Mercin, 23420 Mérinchal

Durée : total de 21h sur 3 jours.

Horaires : 9h à 12h30 et 14h à 17h30.

 

Effectif maximal : 14


OBJECTIFS DE LA FORMATION
Dans les campagnes, en bord de mer, dans les tourbières ou dans les forêts, des plantes poussent souvent avec diversité. Depuis toujours l'homme entretient un lien particulier avec celles qu'il côtoie pour se nourrir, se soigner ou encore pour construire ou se vêtir... La déconnexion avec  le monde rural et encore plus lointain, avec celui des sociétés de chasseurs/cueilleurs nous éloigne petit à petit des plantes et de leurs usages.


Nous espérons par ce stage, rendre les participants plus autonomes dans la reconnaissance botanique pour pouvoir utiliser un panel d'espèces suffisants pour leur santé, leur alimentation voire même leur confort.


Nous verrons en détail, les différentes techniques de séchage, le stockage, et certaines transformations (brai, alcoolature, teinture, macération oléique, pommade...). Enfin, un temps conséquent sera accordé à la présentation d'ouvrages de référence.

La botanique : nous pensons que pour bien utiliser une plante, il faut, avant tout, savoir bien la reconnaitre pour éviter les confusions. Nous aborderons donc la morphologie des plantes, particulièrement celle des racines et des fruits.

L'herboristerie : le jardin des Herbes de Vie, est le lieu d'une production artisanale de plantes médicinales depuis une trentaine d'années. Il se compose d'un séchoir, d'un stockage et d'un atelier adapté principalement à la confection de tisane.

Ce stage permettra aux plus néophytes comme aux personnes ayant déjà quelques connaissances de reproduire à petite échelle, le fonctionnement d'une herboristerie pour la production automnale, pour un usage domestique ou professionnel, et d'obtenir des plantes et des préparations de qualité en étant sur des espèces récoltées dans le respect des réglementations.

 

PUBLIC CONCERNE

Tout public, de l’étudiant au producteur.

 

CONTENU PÉDAGOGIQUE


  1ère demi-journée: visite de l'herboristerie, présentation du séchoir, du stockage et de l'atelier. Présentation du jardin de production et identification des plantes à racine de la collection botanique. Premières récoltes de racines.

2ème demi-journée : Récolte de racines de consoude, lavage et mise en macération en vue de préparer une pommade.
Présentation des graisses, des résines stabilisantes, des différents modes de fabrication et de la réglementation.

3ème demi-journée  : sortie botanique, reconnaissances et récolte sur le terrain de racines et d'écorces. Arrachage, tri, lavage et coupe des racines. Commentaires sur leur écologie, leur mode d'emploi et leurs  usages.

4ème demi-journée : récolte et préparation de l'écorce de bouleau et mise en œuvre de la fabrication du brai (installation de l'appareil pour l'extraction, chauffe et extraction proprement dite). Présentation des différents usages et propriétés historiques et contemporains du brai de bouleau. Évocation des différentes essences ligneuses qui permettent de réaliser des brais.

5ème demi-journée  : confection d'un savon à froid à la soude, introduction aux techniques de savonnier  (saponification, sur-graissage, parfums, huiles, séchage, conservation) et présentation bibliographique.

6ème demi-journée  : Filtration de la pommade, mise en pots, étiquetage, questions diverses et retours sur les acquis du stage pour chacun.

 

MÉTHODE PÉDAGOGIQUE ET MATÉRIEL A DISPOSITION

Support pédagogique : outillage de travail jardinier du sol; utilisation des plantes de la collection du jardin botanique de Mercin pour la reconnaissance et la récolte les plantes.
Utilisation des infrastructures du laboratoire pour les transformations.

 

Méthodologie : alternance de théorie et de pratique. Chacun réalisera, seul ou en binôme, ses préparations.

 

FOURNITURES PERSONNELLES

Le stagiaire se munira d’un carnet de notes de terrain, d’un appareil photo,et de vêtements tout temps, de son matériel personnel s’il le souhaite.

 

FORMATEURS

Cédric PERRAUDEAU et  Claude CHAHINIAN

 

SANCTION DE LA FORMATION

Une attestation de présence sera remise au stagiaire à l’issue de la formation

 


Les graines

 

Lieu : Ferme-Ecole de Mercin, 23420 Mérinchal

Durée : total de 14h sur 2 jours.

Horaires : 9h à 12h30 et 14h à 17h30.

 

Objectifs pédagogiques généraux

 Être capable de gagner en autonomie dans la récolte et le tri de ses graines de type sauvage (PPAM)

 Avoir les clés pour récolter soi-même ses semences de PPAM dans leur milieu et les mettre en culture

 Cette initiation ne sera pas pris sous l’angle des semences potagères.

 

Déroulé – Contenus / 1/2 journée

 

Séance n°1 – Matin (durée 3h30)

 Séquence 1 (en salle) - 15min

 Tour de table des motivations et attentes particulières de chaque participant.

 Séquence 2 (en salle et sur le terrain) - 3h15

 Objectifs pédagogiques

 Être capable de comprendre la fécondation chez les végétaux et la formation des graines

 Être capable de distinguer les différents types de fruit et de repérer la graine

 Contenus

 Rappel de connaissances : De la graine à la fleur en passant par le fruit

 Mise en évidence de la diversité des fruits et des graines

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Exposé à l'aide d’un diaporama, observations à la binoculaire d’un échantillonnage de graines (triées ou non)

 

Séance n°2 – Après-midi (durée 3h30)

 Séquence 1 (sur le terrain) : Récolte des semences - 2h45

 Objectifs pédagogiques

 Être capable de choisir son lieu de récolte

 Savoir estimer les bonnes conditions de récolte (reconnaître le stade de maturité, dessication naturelle)

 Acquérir les bonnes techniques de récolte

 Être capable de faire des liens entre le type de récolte et les principales familles botaniques

 Contenus

 Récolte manuelle de différentes espèces à l’état sauvage

 Énoncé des principes généraux pour la récolte : choix du lieu de récolte, identification botanique, sélection des pieds-mère, conditions idéales de récolte, techniques (choix du matériel spécifique, gestes appropriés), etc.

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Mise en pratique et sortie sur le terrain dans différents milieux

 Séquence 2 (en intérieur) - 45min

 Objectifs pédagogiques

 Être capable d’identifier la méthode appropriée (séchage, macération…) et d’estimer le type de séchage

 Être capable d’évaluer la qualité du séchage du matériel végétal récolté à la séquence n°1

 Contenus

 Que faire juste après récolte : séchage ou macération ? Cerner l’importance du séchage après récolte

 

Séance n°3 – Matin (durée 3h30)

 Séquence 1 (en intérieur) : Battage, tri, nettoyage des semences - 3h30

 Objectifs pédagogiques

 Être capable d’identifier la méthode appropriée en fonction de l’espèce, de la quantité disponible

 Être capable de choisir son matériel et ses outils

 Cerner l’importance de bien se protéger

 Contenus

 Tri, battage, nettoyage : mise en pratique des différentes méthodes utilisées (battage, tamisage, vannage). Prise en main des outils pour le tri et le nettoyage de différentes espèces déjà récoltées et séchées

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Mise en pratique par petits groupes

 

Séance n°4 – Après-midi (durée 3h30)

 Séquence 1 (en intérieur) : Conservation des semences - 45min

 Objectifs pédagogiques

 Être capable d’énoncer les bonnes conditions de stockage

 Être capable de bien conserver ses graines et d’être prêt à semer

 Contenus

 Conditions idéales de stockage (hydrométrie, T°C, absence de nuisibles, durée, contenants...)

 Séquence 2 (sur le terrain) : Se préparer à semer - 2h45

 Objectifs pédagogiques

 Être capable de bien choisir la technique de semis selon les espèces (cycle de vie, rusticité),

 Être capable d’identifier les facteurs influençant la germination, d’acquérir les bons gestes

 Contenus

 Rappel des différences entre plante annuelle/biannuelle/vivace, choix entre semis d’automne/semis de printemps, semis en pépinière/semis direct, type de substrat, conditions de germination

 Méthodes pédagogiques et moyens matériels : Mise en pratique

 

Méthodes pédagogiques et matériel à disposition

 Support pédagogique, mise à disposition de flores pour l’identification des plantes, ouvrages sur les techniques utilisées, ressources bibliographiques et sites Internet de référence, mise à disposition du matériel de tri (tamis, vans)

 Moyen d'encadrement : Murielle Cadiou, productrice de plants et de semences de plantes médicinales, Graine de Vie à Dontreix (23)

 

Type de séance 

 En mode présentiel pour les 4 séances. Le but est de pratiquer et de mettre à disposition un maximum d’échantillons pour gagner en autonomie et adapter des plantes à ses conditions pédoclimatiques. Ces séances viennent en complémentarité des stages de Botanique pratique et de Savoir-faire au jardin.

 L’ordre des séquences peut changer selon la météo.

 

Public ciblé 

 Grand public, toute personne ayant déjà expérimenté la récolte et le tri de semences

 Nombre de participants : 12 max.

 

 


 

Dessin et peinture botanique

Initiation et approfondissement

Crayon et aquarelle sur papier et vélin

 

 

demi-journée n°1

Présentation du stage, de l’intervenant et des lieux pour s’approprier les espaces de travail et les jardins où seront prélevés les plantes à représenter. Tour de table pour évaluer les objectifs et les expériences de chacun.

Petit historique sur le dessin botanique et sur son intérêt scientifique. Règles, conventions et contraintes.

Présentation des planches botaniques apportées en exemples par l’intervenant. Présentation de son propre travail d’illustrateur, dessins et peintures, revues et ouvrages.

 

demi-journée n°2

Visite du jardin botanique afin d’y prélever les plantes sur lesquelles nous allons travailler.

Cueillette et préparation des récoltes.

Présentation du matériel nécessaire. Tous les outils par le détail, crayons, pinceaux, types d’aquarelles, les différentes sortes de papiers et vélins et leur intérêt selon le but recherché (portraits de fleurs, dessin scientifique, illustrations d’articles, de livres ou de mémoires) et la destination des travaux (projet personnel, accompagnement d’études botaniques ou agricoles, édition de livres, posters, cartes postales, illustration publicitaire etc..).

Premières « mises en œuvres ».

 

demi-journée n°3

Reprise des dessins et peintures commencées la veille.

Toutes les séances sont appuyées d’une très importante documentation recouvrant tous les thèmes abordés sous tous leurs aspect : artistique, historique et scientifique. Plusieurs dizaines d’ouvrages sont consultables sur place à tous moments ainsi que sur ordinateur une vaste sélection de liens vers des sites internet - blogues, musées, institutions, sites d’artistes etc.. - couvrant tous ces sujets ; mais aussi de très nombreux documents imprimés et reliés préparés par l’intervenant couvrant en particulier les aspects les plus techniques du dessin et de la peinture. Chacun des stagiaires repartira à la fin du stage avec l’ensemble de cette documentation, liens internet et bibliographie, sous forme de fichiers informatique PDF.

 

demi-journée n°4

Chacun continue de travailler sur son propre projet en concertation et avec l’aide et les conseils de l’intervenant ; le travail de chacun enrichi des échanges avec tous les autres.

L’intervenant répond aux questions, montre des exemples et « montre l’exemple » en peignant ou dessinant lui-même ou en montrant à chacun à la demande sur son propre travail la « manière de s’y prendre ».

 

demi-journée n°5

Chacun continue de travailler sur son propre projet en concertation et avec l’aide et les conseils de l’intervenant.

Pour les plus avancés, ainsi que pour tous ceux qui le souhaitent, possibilité de commencer un nouveau projet permettant d’aborder d’autres techniques, la documentation fournie permettant ensuite à chacun de les approfondir de retour « à la maison ».

 

demi-journée n°6

Mises en commun des réalisations de chacun. «  critiques positives » et questions/réponses sur les difficultés rencontrées. Le point sur les acquisitions.

Présentation des pdf avec lesquels chacun repartira (avec ses propres réalisations)  sur clé usb.

A noter que l’intervenant s’engage à rester disponible par internet pour tous ses anciens stagiaires, pour toutes questions ou demande de renseignements concernant les sujets de ses stages.

 

 


Stage sur le sol : le comprendre et l'amender.


Lieu : Mercin, 23420 Mérinchal

 Durée : total de 35h sur 5 jours pleins

 Horaires : de 9h à 12h00 et de 13h à 17h

 Effectif maximal : 12

 

OBJECTIF DE LA FORMATION

 Ce stage développe : une capacité à reconnaître les sols selon leur origine et à apprécier leur potentiel agronomique ; à déchiffrer les équilibres climat/sol/végétation dans la genèse du sol ; à analyser les différentes méthodes agronomiques pour en tirer parti ; à travailler avec les agents biogènes du sol pour augmenter sa fertilité en prenant modèle sur les écosystèmes ; à choisir les outils de travail des sols, à exploiter leurs fonctions selon le terrain, la végétation et l’objectif visé ; à décider du choix des amendements à apporter dans un contexte bioclimatique donné ; à préparer des composts équilibrés ; à choisir les engrais verts et leurs places dans la rotation des cultures ; à renforcer la santé des sols et des cultures avec des préparations « maison », et à utiliser les plantes « remèdes ».

 Originalité de l’approche. Mise en applications pratique de la physiologie végétale dans ses liens avec les sols.

  

PUBLIC CONCERNE

 Tout public, de l’étudiant au producteur.

 

CONTENU PEDAGOGIQUE

 

Lundi matin – durée 3h

 Présentation des stagiaires et de l’intervenant; explication du contenu du stage.

 Sortie sur le terrain, visite du jardin de la ferme-école de Mercin.

 Appréciation des différentes natures de sols selon les divers habitats naturels.

 

Lundi après-midi – durée 4h

 La genèse des sols de France, l'origine des roches-mères et leurs propriétés

 

Mardi matin – durée 3h

 Comment se fabrique un sol

 

Mardi après-midi – durée 4h

 Étude des équilibres climat/sol/végétation dans la genèse du sol et comment participer à cette genèse de fertilité.

 Adaptation des végétaux aux différentes natures de sols

 

 Mercredi matin – durée 3h

 Analyse des différentes méthodes agronomiques pour tirer parti des diverses situations topographiques et pédologiques

 

Mercredi après-midi – durée 4h

 Comment travailler avec les agents biogènes du sol pour augmenter sa fertilité en prenant modèle sur les écosystèmes.

 Faire le choix d’amendements à apporter dans un contexte bioclimatique donné

 

Jeudi matin – durée 3h

 Les outils de travail des sols et leurs fonctions selon le terrain, la végétation et l’objectif visé

 Comment choisir les engrais verts et leur place dans la rotation des cultures

 

Jeudi après-midi – durée 4h

 Constitution pratique d'un compost équilibré

 

Vendredi matin – durée 3h

 Les moyens pour renforcer la santé des sols et des cultures avec des préparations « maison »;

 Et comment utiliser les plantes « remèdes ».

 Compléments et questions botaniques et agronomiques personnalisés.

 

 Vendredi après-midi – durée 4h

 Tour de table, évaluation du stage par les participants ; Synthèse des acquis et des perspectives.

 Clôture de ces journées.

 

METHODE PEDAGOGIQUE ET MATERIEL A DISPOSITION

 Support pédagogique : outillage de travail jardinier du sol et des cultures ; échantillons divers de roches et de terres.

 Méthodologie : alternance de théorie et de pratique; utilisation des infrastructures du jardin botanique de Mercin ; travail du sol selon divers contextes et objectifs.

 

FOURNITURES PERSONNELLES

 Le stagiaire se munira d’un carnet de notes de terrain, d’un appareil photo, et de vêtements tout temps, de son matériel personnel s’il le souhaite.

 D'un échantillon de son sol prélevé dans la couche de sol comprise entre 15 et 35 cm de profondeur.

 

FORMATEUR

 François TESSARI, horticulteur-botaniste, jardinier en chef-aménageur de jardins botaniques en agrobiologie.

 

SANCTION DE LA FORMATION

 Une attestation de présence sera remise au stagiaire à l’issue de la formation


La taille des arbres et des arbustes.

 

 Lieu : Mercin, 23420 Mérinchal

 Durée : total de 35h sur 5 jours pleins

 Horaires : de 9h à 12h00 et de 13h à 17h

 Effectif maximal : 12

 

OBJECTIF DE LA FORMATION

 Ce stage développe : une capacité à reconnaître les divers modes végétatifs chez les ligneux et les herbacées; à déchiffrer les structures de croissance pour adapter le mode de taille approprié à la physiologie de chaque espèce.

 Originalité de l’approche. Mise en applications pratique de la physiologie végétale dans ses liens avec les objectifs de conduite d'une culture.

 

PUBLIC CONCERNE

 Tout public, de l’étudiant au producteur.

 

CONTENU PÉDAGOGIQUE

 

Lundi matin – durée 3h

 Présentation des stagiaires et de l’intervenant; explication du contenu du stage.

 Sortie sur le terrain, visite du jardin de la ferme-école de Mercin.

 Le vocabulaire propre à la taille et au greffage. Que recèlent ces termes techniques.

 

Lundi après-midi – durée 4h

 Qu'est-ce qu'un ligneux et pourquoi tailler un ligneux

 Influence des différentes morphologies chez les arbres, arbustes et arbrisseaux, leurs modes de croissance sur le choix de la taille à effectuer.

 

Mardi matin – durée 3h

 Forme libres et formes dirigée.

 Considération des périodes dans les cycles végétatifs.

 

Mardi après-midi – durée 4h

 Comment réaliser correctement une coupe sur un ligneux selon sa catégorie ?

 Impacts d’une mauvaise taille sur le végétal

 

Mercredi matin – durée 3h

 Les tailles de formation des arbres, arbustes et arbrisseaux

 Les tailles d’entretien des arbres, arbustes et arbrisseaux

 Les tailles douces de rajeunissement des arbres, arbustes et arbrisseaux

 

Mercredi après-midi – durée 4h

 Réalisations pratiques sur le terrain, au sol

 

Jeudi matin – durée 3h

 Principes de la taille en vert sur arbres ou arbrisseaux

 Réalisations pratiques sur le terrain, au sol

 

 Jeudi après-midi – durée 4h

 Les soins à apporter sur blessures et cicatrices

 

Vendredi matin – durée 3h

 Le greffage pourquoi, comment

 Réalisations pratiques sur le terrain

 

Vendredi après-midi – durée 4h

 Tour de table, évaluation du stage par les participants ; Synthèse des acquis et des perspectives.

 Clôture de ces journées.

 

MÉTHODE PÉDAGOGIQUE ET MATÉRIEL A DISPOSITION

 Support pédagogique : outillage de travail de taille et de greffage.

 Méthodologie : alternance de théorie et de pratique; utilisation des infrastructures du jardin botanique de Mercin.

 

FOURNITURES PERSONNELLES

 Le stagiaire se munira d’un carnet de notes de terrain, d’un appareil photo, et de vêtements tout temps, de son matériel personnel s’il le souhaite.

 

FORMATEUR

 François TESSARI, horticulteur-botaniste, jardinier en chef-aménageur de jardins botaniques en agrobiologie.

 

SANCTION DE LA FORMATION

 Une attestation de présence sera remise au stagiaire à l’issue de la formation


Les bases de la teinture végétale sur lin et coton

 

Durée totale : 21 h sur 3 jours

 Horaires : 9h-12h30 et 13h30-17h

 Lieu : Ce stage se déroule à la Ferme-école de Mercin 23420 Mérinchal

 

Avec Magali BONTOUX, artisane teinturière. Formatrice d’expérience Magali anime de nombreux stages et ateliers de teinture végétale tant sur matières cellulosiques que sur laine. Elle transmet sa passion avec enthousiasme et professionnalisme.

 

Ce stage sera l’occasion de préparer les tissus par le mordançage, de mettre en route différents bains afin de teindre du coton et du lin à chaud. Les teintures seront unies et à motifs. Nous apprendrons à identifier les plantes tinctoriales présentées dans le jardin et les parties de plantes sèches utilisées pour les bains. Teintures avec le bouleau, le brou de noix, la garance, la gaude et l’indigo.

 

Publics concernées

Profils : Eleveurs, agriculteurs, couturier.es, stylistes, décorateur.trices, artisan.es tisserand.es, feutrier.es et artistes textiles, technicien.es, demandeur.deuses d'emploi, passionné.es de la couleur végétale…

Projets : professionnels en diversification ou installation, en reconversion professionnelle,

Intérêt technique de production de couleur végétale

 

 Le but de ce stage est de favoriser une connaissance précise afin de permettre la mise en pratique autonome de la teinture végétale dans un cadre familial ou artisanal.

 

Objectifs pédagogiques :

 

Acquérir, entretenir ses connaissances sur la teinture végétales du coton et du lin.

Acquérir des bases des savoir-faire textile artisanal traditionnels de motifs obtenus par divers mordants et selon la technique japonaise du ‘Shibori cousu’, se perfectionner et acquérir  des gestes précis et professionnels, développer son autonomie en vue d’une production dans un atelier artisanal.

  Moyens pédagogiques et techniques : Documents distribués (Fiches pratiques, protocoles, bibliographie et liens internet). Projection de diaporamas. Mise à disposition de matériel et matières premières pour la mise en route des bains avec différentes plantes suivant un protocole établi.

 Critères et modalités d'évaluation des résultats : Les savoirs seront évalués par un bilan à la fin de chaque journée, par un tour de table des questions en suspens, puis en fin de stage par un bilan écrit en réponse à des questions concernant les modes de réalisation appris.

  La satisfaction des stagiaires. La satisfaction des stagiaires sera évaluée par un questionnaire écrit en fin de stage.

 Sanction de la formation : Attestation de présence

  Dispositif de suivi de l'exécution de d'évaluation des résultats de la formation

 ·   Feuilles de présence.

 ·   Questions écrites

 ·   Mises en situation – processus de réalisation des bains de teinture

 ·   Formulaires d'évaluation de la formation.

 

Programme détaillé:

 

 

Contenu détaillé de la formation

 

1ère demi-journée

 

Module 1 matin Durée 3h30

 

 Compétences professionnelles visées : 

 

Capacité à reconnaitre les plantes tinctoriales

 

Capacité à comprendre le principe des colorants des plantes et l’action des mordants.

 

Capacité à rendre les fibres absorbantes

 

 

 

Déroulé : Introduction au déroulé de la formation en relation avec les projets,

 

Enseignement de noms et reconnaissances des plantes tinctoriales lors de la visite au jardin

 

Enseignement des principales familles de colorants et principaux mordants traditionnels

 

Enseignement des principes d’accroches des molécules colorantes sur les fibres cellulosiques

 

Enseignement des gestes pratiques de préparation textile dont nettoyage, décatissage des fibres.

 

Modalités pédagogiques :  

 

Tour de table présentations des participants et présentation de la formation.

 

Exposé théorique

 

Travaux pratiques

 

Outils/matières utilisés ou présentés : Projecteur vidéo, tableau + marqueur,  Matériel cuve + chauffe, seaux, balance etc et matériaux pour le mordançage : tanins gallique, alumine et fer

 

 Supports pédagogiques Fiches pratiques, schéma cercle de Sinner, tableau de classement molécules colorantes, annexes et schéma liaisons entre tissu/mordant/colorant, fiche de sécurité des produits de droguerie. Ouvrages professionnels XVIII, extrait d’étude récente, livres internationaux de références. Collection personnelle du formateur.

 

2ème demi-journée

 

Module 2

 

Durée 3h30 

 

Compétence professionnelle visée :

 

Capacité à préparer et utiliser des mordants de manière rationnelle pour couleurs unies et création de motifs

 

Déroulé :

 

Enseignement du procédé de mordançage en deux étapes : engallage puis alunage pour des couleurs unies

 

Enseignement du procédé de mordant au fer pour création de motifs

 

Modalités pédagogiques :

 

Démonstrations, puis travaux pratiques individuel ou en binôme.

 

Outils/matières utilisés Matériel et matériaux Matériel et produits de lavage, outils de manipulation des teintures, outils pour motifs : cadres pour sérigraphie créative.

 

Supports pédagogiques :

 

  Fiches pratiques,  exemples de tissus unis et de motifs.

 

 

 

Moyens d'encadrement : Magali Bontoux

 

 

 

3ème demi-journée

 

Module 3 matin

 

Durée 3h30

 

Compétence professionnelle visée :

 

Suite et fin module 2, Capacité à fabriquer les bains de teinture à partir des plantes  récoltées ou apportées

 

Déroulé :

 

Enseignement suite et fin module 2

 

Enseignement relatif au procédé d’extraction des colorants à chaud

 

Modalités pédagogiques : Démonstrations, puis travaux pratiques individuel ou binôme.

 

Outils/matières utilisés  Matériel et matériaux pour module 2 et marmites/passoires/filtres pour extraction.

 

Supports pédagogiques : Fiches pratiques, tableau + marqueurs

 

 

 

4ème demi-journée

 

Module 4 après-midi

 

Durée 3h30

 

Compétence professionnelle visée

 

Capacité à teindre les tissus mordancés unis ou à motifs avec les plantes à quinones