Programme détaillé des formations

 

Pour un résumé avec les dates et les prix, voyez la page "Nos formations"

Pour les inscriptions, en ligne ou par courrier, voyez "inscriptions"


01 -  Découverte du métier de producteur-transformateur de plantes aromatiques et médicinales


Dates : du lundi 15 avril 9h au vendredi 19 avril à 17h30
Lieux : en Corrèze à Saint-Yrieix-le-Déjalat (du lundi au mercredi midi) puis à Chanteix (du mercredi après-midi au vendredi après-midi)
Durée : total de 35h sur 5 jours
Horaires : de 9h à 12h30 et 14h à 17h30
Effectif maximal : 12

OBJECTIFS DE LA FORMATION
Le stage s’adresse aux personnes désireuses de découvrir sur le terrain la réalité d’une telle activité. La formation s’appuie sur 2 fermes différentes :
Celle de Dominique et Hendrikje LEPAGE (le Jardin du Centaure) installés en Haute-Corrèze depuis 1997.
Celle d’Audrey BENAVENT et Julien BARATAUD (Melilotus) installés sur les plateaux de Tulle depuis 6 ans.
L’objectif est de proposer un tour d’horizon complet de tous les aspects de leur activité, aussi bien de la production-cueillette et de divers types de transformations (plantes sèches, distillation, compléments alimentaires, cosmétiques…) que de l’organisation et des aspects technico-économiques ou réglementaires.

Originalité de l’approche : les formateurs partageront leur expérience depuis le contexte de leur installation jusqu’aux différents choix effectués tant sur le plan agricole que des transformations ou bien en ce qui concerne la commercialisation mais aussi des aspects plus pragmatiques comme l’organisation de l’activité autour de la vie de famille.

PUBLIC CONCERNÉ
Tout public (curieux en quêtes de savoir-faire autour des plantes aromatiques et médicinales ou en projet de reconversion professionnelle), étudiants et professionnels

CONTENU PÉDAGOGIQUE
Jour 1
La culture des PAM (Plantes Aromatiques et Médicinales)
La présentation du Jardin du Centaure et de son modèle technico-économique
Les bases de la culture des plantes aromatiques et médicinales selon les méthodes de l’agriculture biologique (avec mécanisation légère)
Préparation du sol, calendrier de semis, semences, soins…
Choix des espèces à cultiver
Cueillette sauvage : les règles, la méthode
Les outils, leur maniement, leur entretien
Récolte et séchage : les techniques, l'équipement, le conditionnement et la préparation pour la vente...
Alternance d’explications techniques et de mise en pratique sur le terrain sur les plantes cultivées par le professionnel.


Jour 2
Matin - La cueillette, la reconnaissance des plantes et de leurs caractéristiques
Cueillette sauvage sur le terrain suivi d’une préparation (mise au séchoir ou transformation : pesto par exemple)
Reconnaissance des plantes et explications sur leurs usages : Savoir les identifier, les nommer, arriver à mémoriser leurs usages et leurs modes de préparation.
Bibliographie sélective (présentation de différents livres et documents sur les PAM)
Après-midi - La création d’activités pédagogiques et d’animation », sur place ou sous forme de prestation
Comment agencer le jardin productif pour pouvoir conduire des activités d’animation, des visites : création de jardin à thème (Hildegarde de Bingen, médicinaux, Moyen-Âge, etc…). Création d’un jardin-forêt (le thème peut être abordé dans le jardin-forêt de la ferme.
Les différentes animations possibles - leurs caractéristiques, contraintes, compétences requises, modèle économique
La contribution possible des prestations d’animation dans la vente des produits (boutique de vente directe sur la ferme)
Mise en pratique : discussion sur les projets de chacun.

Jour 3
Matin - Transformation en tisanes, pesto, sucre et sel aux herbes, mélanges culinaires...
Explications techniques et mise en pratique (selon saison) :
Les tisanes et leurs caractéristiques
Les mélanges à destination culinaire
Les pestos
Les sucres et sels aux plantes
La réglementation spécifique au secteur des PAM
L'ensachage
La commercialisation et le modèle économique : présentation du compte de gestion (comparatif sur 2 années) du jardin du Centaure avec le détail des différents postes de charges et des recettes. Présentation de différents modes de commercialisation possible (vente directe, magasins, grossistes)
Après-midi -  Transfert vers la ferme Melilotus
Présentation de la ferme (Melilotus), ses activités, visite des bâtiments, présentation des différentes transformations et produits.
Tour de table des envies de chacun et choix des ateliers de transformation (voir ci-après)
Visite de la principale parcelle de culture et présentation des techniques utilisées s’inspirant de l’agro-écologie et de la permaculture
Récolte d’une plante pour le séchage ou pour la distillation en fonction des conditions météorologiques
Retour à la grange pour mise au séchoir ou préfanage pour la distillation

Jour 4 matin et après-midi et Jour 5 matin : Les transformations
3 ateliers pratiques  :
Distillation : préparation et distillation d’une plante pour la production d’hydrolat et/ou d’huile essentielle à l’aide d’un alambic familial en cuivre de 50L. Discussions autour des techniques de distillation, choix du matériel, aspects réglementaires… Flaconnage au laboratoire et étiquetage. Dégustation d’hydrolats et aperçu rapide des vertus et usages des hydrolats.
Gemmothérapie : Les principes de la gemmothérapie. En fonction de la phénologie des plantes : reconnaissance des arbres et cueillette de bourgeons avec mise en macération. Aperçu des aspects réglementaires relatifs à l’alcool et aux compléments alimentaires et des étapes de filtration et flaconnage au laboratoire.
Macérations huileuses et baumes : Principe des macérations huileuses et réalisation d’un baume sur la base de macérations huileuses déjà filtrées. Approche des aspects réglementaires.

Des éléments visuels accompagneront les explications du formateur, notamment pour les techniques qui ne pourront pas être mises en œuvre pendant la durée de la formation.

Jour 5 : Créer son activité avec les PPAM
Sur la base de l’expérience d’Audrey et Julien et de leurs chiffres sur leurs 6 années d’installation, discussion autour de :
la création du projet, l’installation
les statuts, les aides, les structures d’accompagnement…
les modes de commercialisation
la viabilité économique et la complémentarité entre les activités
la synthèse des aspects réglementaires pour la production, la transformation et la vente des produits à base de plantes aromatiques et médicinales.

Un temps d’échange permettra de mettre en relation la semaine de stage avec les projets de chacun et de faire un bilan.

MÉTHODE PÉDAGOGIQUE ET MATÉRIEL A DISPOSITION

Support pédagogique :outil de production complet et fonctionnel des formateurs, espaces pédagogiques dédiés.

Visite du de al ferme Mélilotus.

Méthodologie : alternance de théorie et de pratique; utilisation des infrastructures de la ferme Mélilotus.

 

FOURNITURES PERSONNELLES

Le stagiaire se munira d’un carnet de notes de terrain, d’un appareil photo, et de vêtements tout temps.

 

FORMATEURS

Dominique Legage et Audrey Benavent, exploitants d'une ferme bio.

 

SANCTION DE LA FORMATION

Une attestation de présence sera remise au stagiaire à l’issue de la formation.


02 -  Trois stages de Découverte des plantes sauvages comestibles

Dates : le samedi 27 avril, le samedi 25 mai et le samedi 15 juin.
Lieu : Mercin, 23420 Mérinchal
Durée : 7 heures par jour
Horaires : de 9h à 17h
Effectif maximal : 12

Public concerné : toute personne souhaitant en savoir plus sur les usages culinaires des plantes locales sauvages.

OBJECTIF DE LA JOURNEE
Cette journée a pour but de faire découvrir les plantes sauvages comestibles de la saison et du lieu pour l’alimentation personnelle ou dans un cadre professionnel (par exemple fournitures pour les tables d’hôtes, l’accueil à la ferme, la restauration, ou la vente directe).
La journée s 'organisera autour d 'une sortie sur le terrain permettant d'inventorier et de déterminer les différentes espèces locales. « Mettez vos sens en éveil », la vue bien sûr, mais aussi le goût, l'odorat et le toucher sont indispensables pour reconnaître, comparer et se souvenir des végétaux sans risque.

PROGRAMME DÉTAILLE

9h00 : Accueil des participant(e)s,
9h15 : Initiation à la botanique, quoi regarder ? où regarder ? Vocabulaire et outils de base.
11h00 : Sortie botanique : identification et récolte d 'échantillons dans les milieux habités et cultivés : découverte, échange, observation sur les plantes et leurs utilisations.
13h00 : pique-nique.
14h00 : Sortie botanique : identification et récolte d 'échantillons dans les milieux pâturés et forestiers : découverte, échange, observation sur les plantes et leurs utilisations.
17h00 : Bilan et retours sur les acquis de la journée.

MATÉRIEL A DISPOSITION
Support pédagogique : fascicule d'initiation à la botanique avec fiches descriptives de quelques plantes comestibles, prêt de loupe et de flore de terrain.
 
FOURNITURES PERSONNELLES
Le stagiaire se munira d’un carnet de notes de terrain, d’un appareil photo s'il le désire, de chaussures fermées et de vêtements tout temps. Le pique-nique de midi est à prévoir.
 
FORMATEUR
Claude Chahinian, cueilleur-transformateur.
 
SANCTION DE LA FORMATION
Une attestation de présence sera remise au stagiaire à l’issue de la formation.


03 - Stage de multiplication des végétaux: semis, bouturage, marcottage, greffage.

 

Dates : du lundi 22 avril à 14h au vendredi 26 avril  2019 à 14h

Lieu : Mercin, 23420 Mérinchal

Durée : total de 28h sur 5 jours comprenant 2 demi-journées

Horaires : de 9h à 12h00 et de 14h à 18h

Effectif maximal : 12

 

Stagiaire concerné :

Amateurs, étudiants et professionnels

 

OBJECTIF DE LA FORMATION

Ce stage explore et pratique les différentes méthodes de multiplication des végétaux : connaissance de la plante mère, choix du mode de multiplication selon le contexte et l’objectif visé, de la graine aux techniques de semis, les techniques de bouturage, les techniques de marcottage, la division, les techniques de greffage, repiquages et plantations.

 

Originalité de l’approche. Mise en applications pratique de la physiologie végétale.

 

PUBLIC CONCERNE

Tout public, de l’étudiant au producteur.

 

CONTENU PÉDAGOGIQUE

 

Lundi après-midi – durée 4h

Présentation des stagiaires et de l’intervenant; explication du contenu du stage.

Sortie sur le terrain, visite du jardin de la ferme-école de Mercin.

Identification des différents modes végétatifs chez les plantes.

 

Mardi matin – durée 3h

Comment choisir le mode de multiplication approprié au contexte et à l’objectif visé.

Collecte de végétaux à multiplier.

 

Mardi après-midi – durée 4h

Les moyens et les techniques du bouturage. La théorie mise en pratique selon le végétal et la saison.

 

Mercredi matin – durée 3h

Les moyens et les techniques du marcottage. La théorie mise en pratique selon le végétal et la saison.

 

Mercredi après-midi – durée 4h

Les moyens et les techniques du semis. La théorie mise en pratique des différentes méthodes de semis selon le végétal et la saison.

 

Jeudi matin – durée 3h

Les moyens et les techniques du greffage. La théorie mise en pratique selon le végétal et la saison.

 

Jeudi après-midi – durée 4h

Réaliser le repiquage dans les règles de l’art ; réaliser la plantation de ligneux dans les règles de l’art.

 

Vendredi matin – durée 3h

Tour de table, évaluation du stage par les participants ; Synthèse des acquis et des perspectives.

Compléments et questions botaniques et agronomiques personnalisés.

Clôture de ces journées.

 

MÉTHODE PÉDAGOGIQUE ET MATÉRIEL A DISPOSITION

Support pédagogique : flores à disposition pour l’identification des plantes utilisées ; Mise à disposition de livres sur les techniques de la multiplication.

Mise à disposition de tout le matériel nécessaire pour réaliser les multiplications : outillage de jardinage, serre, poteries, matériel et matériaux de semis, matériel de greffage...

Visite du jardin botanique de Mercin pour reconnaître les plante selon leur mode végétatif et collecte de parties végétales.

Méthodologie : alternance de théorie et de pratique; utilisation des infrastructures du jardin botanique de Mercin.

 

FOURNITURES PERSONNELLES

Le stagiaire se munira d’un carnet de notes de terrain, d’un appareil photo, et de vêtements tout temps, de son sécateur et de son greffoir si possible (un opinel convient).

 

FORMATEUR

François TESSARI, horticulteur-botaniste, jardinier en chef-aménageur de jardins botaniques en agrobiologie.

 

SANCTION DE LA FORMATION

Une attestation de présence sera remise au stagiaire à l’issue de la formation.


04 - Stage Cuisine des plantes sauvages

Les repas du soir sont pris en commun sur place.

 

Dates : du mercredi 1er mai à 14h au samedi 4 mai  2019 à 14h

Lieu : Mercin, 23420 Mérinchal

Durée : total de 21h sur 4 jours comprenant 2 demi-journées

Horaires : de 9h à 12h00 et de 14h à 18h (le premier jour, de 14h à 18h)

Effectif maximal : 12

 

Stagiaire concerné :

Amateurs, étudiants et professionnels

 

OBJECTIF DE LA FORMATION

le stage explore avec gourmandise les trésors de vertus curatives et gustatives de celles que l'on nomme trop souvent les "mauvaises herbes" à travers la reconnaissance, la cueillette et la préparation du repas végétarien et sauvage. Le stagiaire profitera de plusieurs repas cueillis et préparés en commun.

 Originalité de l’approche. Mise en application pratique et dégustation.

 

PUBLIC CONCERNE

Tout public, de l’étudiant au gestionnaire d'un accueil à la ferme.

 

CONTENU PÉDAGOGIQUE

  1er jour 

 Mercredi 1er mai Après-midi, début 14h

  o   Présentations et programme. Explication du contenu de la formation : intérêts et importance de la cueillette sauvage et de l’alimentation 

 o   Observation de différentes plantes courantes dans le jardin. Les différentes parties utilisées, les plantes saisonnières(ortie, plantain, ail des ours, alliaire, cardamine) découverte de leurs propriétés.

 o   Les différents modes de cueillette : matériel et façon de cueillir, attitude et précautions.

 o   Atelier de préparation dès 17h, dîner en commun vers 20h

 Menu du soir 

 o   Petite soupe Trio vert,

 o   Risotto aux plantains,

 o   Salade de carottes aux jeunes pousses d’orties

 o   Infusion solaire

 Déjeuner du lendemain à emporter en balade :

 o   Pistou d’ortie

 o   Pâté végétal (tournesol, allaire ou ail des ours…)

 o   Pains rustiques

 o   Salade de courgettes crues et plantains.

 o   Muffins aux fleurs

 

 2ème jour

 Matin. Jeudi 2 mai

 o   Questions et retour de la première journée.

 o   Reconnaissance des différents stades végétatifs d’une même plante et leurs utilisations respectives en cuisine selon les saisons.

 o   Initiation à la botanique des principales familles de plantes comestibles : apiacées, lamiacées, rosacées, brassicacées.

 o   Déjeuner dehors dans un joli coin

  

Après-midi jeudi 2 mai

 o   Balade et cueillette : berce, pissenlit, petite pimprenelle, bourse à pasteur, cardamine, renouée bistorte, framboisier, fraisier, carotte sauvage, noix de terre, fenouil, primevère, sureau, chénopode,

 o   Atelier de préparation des repas du soir et du lendemain :

 

Menu du soir

 o   Gratin de pomme de terre à la berce,

 o   Salade un peu sauvage, pissenlit, bourse à pasteur, achillée, renouée bistorte

 o   Crème aux fleurs de sureau

 Repas du lendemain midi

 o   Fricassée de lentilles aux chénopodes

 o   Galette de riz aux plantes selon cueillettes

 o   Salade de graines germées et petits légumes

 o   Mousse au chocolat et fenouil sauvage ou autre …

 

 

3ème jour

 Matin vendredi 3 mai

 o   Suite des reconnaissances botaniques, identification et reconnaissance des terrains pour la cueillette. Exposés sur la législation en vigueur sur la cueillette et la transformation des plantes sauvages.

 o   Reconnaissance de plantes toxiques à l’aide de la bibliographie ou dans le jardin.

 o   Déjeuner préparé la veille

 

Après-midi vendredi 3 mai

 o   Exposé sur la règlementation concernant les espèces et les espaces protégés en France.

 o   Présentation des différents modes de transformation alimentaire : cuisson, macération (huile, alcool, vinaigre) sirop, pesto, préparation de bocaux.

 o   Cueillettes : angélique sylvestre, chicorée, lamier, lierre terrestre, mouron des oiseaux, raiponce, rumex petite oseille et commun, bourrache, consoude etc.

 Repas du soir

 o   Rouleaux d’été aux petites tiges et feuillesde légumes (berce, achillée etc.)

 o   Sauce verte, mourons des oiseau, oseille etc…

 o   Bouchée de polenta et crème à la consoude

  Repas du lendemain midi

 o   Beurre de pimprenelle

 o   Tartare de légumes et plantes sauvages

 o   Terrine de pois chiche à la mauve 

 o   Sauce au lierre terrestre

 

4ème jour

 Samedi 4 mai Matin

 Recherche de plantes seuls et descriptif, observations et questions.

 Tour de table et évaluation du stage par les participants.

 Préparation du repas de midi

 Et préparation de :

 o   Pistou petit bocal 50 ml, à emporter

 o   Pan cake et sirop (voir cueillette) dessert

 Puis rangements avant de se quitter.

 

MÉTHODE PÉDAGOGIQUE ET MATÉRIEL A DISPOSITION

Support pédagogique : flores à disposition pour l’identification des plantes utilisées ; Mise à disposition de livres sur les techniques de la multiplication.

Mise à disposition de tout le matériel nécessaire pour réaliser les multiplications : outillage de jardinage, serre, poteries, matériel et matériaux de semis, matériel de greffage...

Visite du jardin botanique de Mercin pour reconnaître les plante selon leur mode végétatif et collecte de parties végétales.

Méthodologie : alternance de théorie et de pratique; utilisation des infrastructures du jardin botanique de Mercin.

 

FOURNITURES PERSONNELLES

Le stagiaire se munira d’un carnet de notes de terrain, d’un appareil photo, et de vêtements tout temps, de son sécateur et de son greffoir si possible (un opinel convient).

 

FORMATEUR

Myriam Matouschek, amoureuse des marmites, fourneaux et mortiers, et Thierry Thévenin, producteur-herboriste.

 

SANCTION DE LA FORMATION

Une attestation de présence sera remise au stagiaire à l’issue de la formation.


05 - Phytothérapie familiale ou les soins par les plantes: élixir floral, macérat glycériné, teinture mère.
 

Dates :du mercredi 8 mai à 14h au dimanche 12 ami à 14h.

Lieu : Ferme-Ecole de Mercin, 23420 Mérinchal

Durée : totale de 28h

Effectif maximal : 12


Les plantes nous offrent d'incroyables ressources en matière de soins naturels, doux et efficaces: partant  de la reconnaissance et de la cueillette des fleurs, bourgeons et plantes dans le jardin de médicinales et les champs alentour, ce stage présente les différents types de préparations, comment les fabriquer et les utiliser.  

Ce stage voudrait répondre à la question : En phytothérapie, quelles sont les différentes formes galéniques, comment les réaliser et les appliquer ?

 

Jour 1 : 

Présentation des personnes et du lieu. Approche du Soin par les plantes.

 

Bien différencier les différents formes galéniques, leur histoire.

 

Jour 2 :

Matin

Réalisation d'un ELIXIR FLORAL, EF.

 

Après-midi  : 

Florithérapie, une approche sensible du message des plantes. Application de l'élixir aux états émotionnels.

 

Jour 3

matin :

Gemmothérapie,

principes généraux, protocole de fabrication, ingrédients, stade phénologique du végétal, choix de l'espèce en fonction de la saison

 

Après-midi :

Reconnaissance botanique, fabrication d'un MACERAT GLYCERINE, MG, mode d'utilisation pour rééquilibrer le terrain de la personne.

 

Jour 4

matin :

Les principes de la Teinture mère, protocole de fabrication, ingrédients, stade phénologique de la plante, choix de l'espèce en fonction de la saison

 

Après-midi :

Reconnaissance botanique, fabrication d'une TEINTURE MERE, TM, modes d'usages, application à des pathologies précises.

 

Jour 5, matin :

législation, synthèse, questionnements, acquis et perspectives.

 

 

MÉTHODE PÉDAGOGIQUE ET MATÉRIEL A DISPOSITION

 

Ce stage de Soins par les plantes a lieu à Mercin, chez Thierry Thévenin et aux alentours. La présence des plantes du jardin, de la campagne et du droguier seront un support important pour identifier des plantes évoquées et pour faire les cueillettes. Ce stage est proposé en complément des formations à l'herboristerie dispensées par Thierry Thévenin&Cédric Perraudeau. Cette semaine se déroulera dans un esprit commun aux autres stages proposés par VR&JP, une alternance théorie et pratique, une volonté de partage et d'échange avec professionalisme et bienveillance.

 

 

FOURNITURES PERSONNELLES

  Carnet de notes de terrain, enregistreur (téléphone, dictaphone), appareil photo, vêtements tout temps.

 

FORMATEUR

Laurence CHABER est ethnobotaniste.

 

A travers l’observation et l’analyse de l’évolution de notre relation d’homme avec le végétal elle fait des recherches sur les usages populaires des plantes, principalement la phytothérapie, et les arbres remarquables.

 

 

Etudes, enquêtes de terrain et inventaires permettent d’appréhender le rôle et les usages des plantes et des arbres dans notre société.

 

La mise à disposition des données récoltées auprès du grand public est un des axes de son travail, les recherches sont restituées sous forme de conférences, expositions, cédérom pédagogique, livres.

 

Actuellement le rôle de l'ethnobotaniste est aussi de participer à la formation des professionnels : producteurs, cueilleurs, agriculteurs bio, accompagnateurs, animateurs nature et étudiants.

 

Dans la continuité d'une formation de journalisme, d'une approche de terrain des plantes en 25 ans de production de plantes aromatiques et médicinales biologiques et d'une connaissance du monde végétal liée aux usages qu'en a fait l'homme, hier et aujourd'hui, Laurence aime à partager son regard conscient et émerveillé sur la nature, les simples, les arbres.

 

 

laurence.chaber@orange.frwww.ethnobotanique-epi.org

 

 

SANCTION DE LA FORMATION

Une attestation de présence sera remise au stagiaire à l’issue de la formation


06 - Stage d'herboristerie pratique N°1 et N°2
Savoir reconnaitre les plantes, les transformer, les utiliser.

 

Dates :

Stage N°1 du lundi 27 mai à 14h au vendredi 31 mai 2019 à 14h

Stage N°2  du lundi 15 juillet à 14h au vendredi 19 juillet 2019 à 14h

Les deux stages "Herboristerie pratique" N°1 et N°2 ont le même programme.

Lieu : Ferme-Ecole de Mercin, 23420 Mérinchal

Durée : totale de 28h

Horaires : de 14h à 18h le lundi, de 9h à 12h00 et de 14h à 18h les mardi, mercredi et jeudi, de 9h à 14h le vendredi.

Effectif maximal : 12



 Dans les campagnes, en bord de mer, dans les tourbières ou dans les forêts, des plantes poussent souvent avec diversité. Depuis toujours l'homme entretient un lien particulier avec celles qu'ils côtoient pour se nourrir, se soigner ou encore pour construire ou se vêtir... La déconnexion avec  le monde rural et encore auparavant, avec celles des sociétés chasseurs/cueilleurs nous éloigne petit à petit des plantes et de leurs usages.


Nous espérons par ce stage, rendre les participants plus autonomes dans la reconnaissance botanique pour pouvoir utiliser un panel d'espèces suffisant pour leur santé, leur alimentation...

 

Nous verrons en détail, les différentes techniques de séchage, le stockage, et certaines transformations (alcoolatures, teintures, macérations oléiques, cérats...). Enfin, un temps conséquent sera accordé à la présentation d'ouvrages de référence.

La botanique : nous pensons que pour bien utiliser une plante, il faut avant tout, savoir bien la reconnaitre pour éviter les confusions. Nous aborderons donc la morphologie des plantes particulièrement celle des fleurs et des fruits dans le but d'utiliser des ouvrages de détermination.

L'herboristerie : le jardin des Herbes de Vie, est le lieu d'une production artisanale de plantes médicinales depuis une trentaine d'années. Il se compose d'un séchoir, d'un stockage et d'un atelier adapté principalement à la confection de tisane.

Ce stage permettra aux plus néophytes comme aux personnes ayant déjà quelques connaissances de reproduire à petite échelle, le fonctionnement d'une herboristerie pour un usage domestique ou professionnel et d'obtenir des plantes de qualité des espèces récoltées en respectant les réglementations.


Lundi après-midi : visite de l'herboristerie, présentation du séchoir, du stockage et de l'atelier. Présentation du jardin de production et des collections.

Mardi matin : initiation à la botanique : organisation du monde végétal, vocabulaire morphologique, détail des principales familles. Présentation des outils de détermination.

Mardi après midi : balade botanique, première utilisation des ouvrages de reconnaissances. Commentaires sur les usages.

Mercredi toute la journée: atelier cueillette, geste et outils. Transformation : macération solaire, teintures, distillation, cérats de Gallien...

Jeudi toute la journée : balade botanique dans un milieu naturel. Utilisation des clés de détermination et commentaires sur les usages.

Vendredi  matin : fabrication d'un sirop. Bibliographie commentée, retour sur l'ensemble de la semaine.

 

MÉTHODE PÉDAGOGIQUE ET MATÉRIEL A DISPOSITION

Support pédagogique :mise à disposition d'une flore et d'une loupe de botaniste. Accès à une bibliothèque spécialisée sur les plantes et l'herboristerie.

Utilisation des infrastructures de l'herboristerie de Mercin.

Méthodologie: alternance de théorie et de pratique.

 

FOURNITURES PERSONNELLES

Le stagiaire se munira d’un carnet de notes de terrain, d’un appareil photo,et de vêtements tout temps, de son matériel personnel s’il le souhaite.

 

FORMATEUR

Thierry THEVENIN et  Cédric PERRAUDEAU

 

SANCTION DE LA FORMATION

Une attestation de présence sera remise au stagiaire à l’issue de la formation


08 - Stage sur les plantes éco-indicatrices
" Diagnostic d'un milieu par les plantes éco-indicatrices"

 

Dates : du vendredi 28 juin à 9h au dimanche 30 juin 2019 à 17h

Lieu : Mercin, 23420  Mérinchal

Durée : total de 21h sur 3 jours.

Horaires : de 9h à 12h00 et de 14h à 18h

Effectif maximal : 12



Objectifs

Cette formation est destinée aux personnes en contact par profession ou par passion avec les plantes sauvages et les milieux naturels, qui désirent mieux connaître leur environnement. (Cueilleurs de plantes, agriculteurs, techniciens, gestionnaires, accompagnateurs, animateurs, formateurs)
L'objectif est d'acquérir les bases du diagnostic écologique pour qualifier des parcelles de productions agricoles ou de cueillettes sauvages en employant la méthode des plantes éco-indicatrices

Ce diagnostic écologique renseigne sur l’état de conservation ou de dégradation écologique d’un site naturel, de cueillette, ou de culture en fonction des espèces présentes.
Il permet de vérifier l'adéquation avec des productions de qualités, de détecter des traces de pollutions ou des pratiques dégradantes, d'avoir une gestion adaptée des ressources.
En fonction du contexte naturel rencontré, Il est utile pour poser une réflexion sur le type d'intervention à mener, entre actions pondérées et pratiques régénératives (Sites de cueillette, de cultures, zones pastorales, sylvicoles, sites paysagés, …)
 

Déroulement
Formation sur 3 journées consécutives. Chaque journée comprend une partie théorique en salle et une partie pratique sur le terrain.

- Première journée : Prise de contact avec les plantes et leurs milieux

Introduction aux liens plantes-sols
Bases d'écologie
Rappels de botanique
Notions de physiologie et d'écologie végétale
Interactions plantes-sols
Lecture paysagère et herborisation   
Lecture paysagère et sensible d'un milieu naturel
Herborisation sur des sites de cueillette, détermination botanique
Observations de profils de sols

- Deuxième journée : Mise en œuvre du diagnostic

Le diagnostic écologique   
Dynamique et évolution des sols
Descriptif et applications de l'outil de diagnostic écologique
Plantes éco-indicatrices et critères éco-indicateurs
Grille d’analyse et diagramme d’interprétation
   
Etude de cas sur site
Relevé floristique et déterminations d'espèces,
Initiation au diagnostic sur des cas concrets
Interprétation en     groupe, propositions et orientations des pratiques.

- Troisième journée : Approfondissement du diagnostic

Diagnostic écologique et qualité des milieux
Impact des pratiques agricoles et de cueillette sur l'évolution du sol et de la flore.
Notion de qualité et de conservation d'un écosystème
Pollutions et dégradations des milieux naturels, notion d'écotoxicologie
Plantes et actions anthropiques (rudérales, messicoles, cosmopolites, invasives)
Flore de déséquilibre, pratiques déséquilibrantes de la vie du sol   
Pratiques régénératives (Cueillette raisonnée, préparats biodynamiques….)

Mise en situation   
Repérage sur le terrain des biotopes et habitats
Inventaire floristique
Mise en œuvre complète d’un diagnostic écologique en groupe
Étude de profils pédologiques si besoin   
Synthèse et bilan

MÉTHODE PÉDAGOGIQUE ET MATÉRIEL A DISPOSITION

Cours sur support paper-board avec utilisation de photos sous forme de diaporama, présentation d'ouvrages techniques.
Les participants doivent se munir de chaussures de marche étanches, de vêtements de pluie, et si possible de flore et de loupe et de carnet de terrain.

 

FOURNITURES PERSONNELLES

Le stagiaire se munira d’un carnet de notes de terrain, d’un appareil photo, et de vêtements tout temps, de son matériel personnel s’il le souhaite.

 

FORMATEUR

Miguel NEAU.

 

SANCTION DE LA FORMATION

Une attestation de présence sera remise au stagiaire à l’issue de la formation


09 - Stage pigments végétaux pour la peinture et le dessin

 

Dates : du lundi 24 juin à 9h au vendredi 28 juin à 17h30

Lieu : Mercin, 23420  Mérinchal

Durée : total de 35h sur 5 jours.

Horaires : de 9h à 12h00 et de 14h à 18h

Effectif maximal : 12


Objectifs

Un stage d'exception avec deux grands noms dans leurs domaines respectifs. Il s'agit d'apprendre à fabriquer les pigments à partir de végétaux (extraction, décantation, conservation...) ainsi que de les mettre en œuvre à travers les techniques d’aquarelles, de lavis ou du vélin. L'accès à ce stage suppose quelques bases de dessin et de peinture.
 

Déroulement
Formation sur 5 journées consécutives. Après une présentation générale de la problématique de la peinture et du dessin avec des pigments naturels, le stage se partage entre l'extraction des pigments et la fabrication des encres et couleurs naturelles le matin avec David Santandreu, teinturier grand teint et extracteur de pigments naturels, et les techniques et la pratique de l'illustration botanique avec Jacky Jousson, illustrateur botanique, aquarelliste sur vélin, auteur des planches du livre "les chemin des herbes" désormais disponible  sur ce site et durant le stage;

Lundi 24 juin

 

Matin : 9h00-13h00 avec David

  Présentation des participants.

 Présentation des plantes que nous allons travailler.

 Préparation des ingrédients nécessaires à l'extraction des pigments et colorants.

 Extraction et première étape de la fabrication de laques de garance, Resedaluteola, etcochenille.

 Fabrication d'une encre.

 

Après-midi : 14h30-17h30 avec Jacky

  Présentation et objectifs du stage. « Dessiner et peindre les plantes » : intérêt et utilité de l'illustration botanique.

 Petit historique et présentation du matériel : supports (papiers et vélins), petit matériel divers, pinceaux et aquarelles.

 

 Mardi  25 juin

 

Matin 9h00-12h30

  Extraction et première étape de la fabrication de laques de millepertuis et cosmos sulfureux, genêt des teinturiers et œillets d'Inde.

 Fabrication d'une encre.

 Filtration des laques de la veille.

 

Après-midi : 14h30-17h30 avec Jacky

 Des encres aux pigments à partir des plantes « traitées » par David.

 Terres, ocres et autres possibilités à partir de matériaux naturels.

 Fabrication d'une aquarelle (ingrédients, recettes et divers procédés)

 

 Mercredi 26 juin

 

Matin 9h00-12h30 avec David

 Extraction de tanins et première étape de la fabrication de laques à partir d'écorces de châtaigniers.

 Fabrication d'une encre.

 Filtration des laques de la veille.

 Finitions sur les laques du premier jour.

 Traitement pour la conservation sous forme de pâtes prêtes à l'emploi et séchage pour l'utilisation sous différentes formes.

 

 Après-midi : 14h30-17h30 avec Jacky

  Introduction à la peinture botanique.

 Mise en œuvre d'un processus incluant croquis, photographies et informatique afin d'en arriver rapidement au dessin et à la mise en couleur.

 

   Jeudi 27 juin

 

Matin 9h00-12h30

  Raffinage des laques pour la conservation.

 

Après-midi : 14h30-17h30 avec Jacky

  Mise en œuvre de pigments fabriqués à partir des plantes présentées par David.

 Exercices divers (points et traits, lavis, à-plats et dégradés) préparatoires à la peinture sur vélin.

 Application à la plante dessiné la veille.

 

 Vendredi 28 juin

 

Matin 9h00-12h30

 Finitions, conditionnement des laques fabriquées durant le stage.

 

Après-midi : 14h30-17h30 avec Jacky

 Continuation de l'illustration commencée la veille.

 

MÉTHODE PÉDAGOGIQUE ET MATÉRIEL A DISPOSITION

Alternance de démonstrations et d'exercices pratiques d'extraction des pigments et de  fabrication des encres et couleurs et d'ateliers de dessin et de peinture. L'accès à ce stage suppose quelques bases de dessin et de peinture.

 

FOURNITURES PERSONNELLES

Le stagiaire se munira d’un carnet de notes de terrain, d’un appareil photo et  de son matériel personnel  de dessin et peinture s’il le souhaite.

 

FORMATEURS

Avec David SANTANDREU, teinturier grand teint et extracteur de pigments naturels, et Jacky JOUSSON, illustrateur botanique, aquarelliste sur vélin.

 

SANCTION DE LA FORMATION

Une attestation de présence sera remise au stagiaire à l’issue de la formation


10B  STAGE KUSAKIZOME  .  PLANTES ET TEINTURES DU JAPON                                                             

 

Lieu : Ferme-école de Mercin (Creuse)

Dates: du 30 juillet au 3 août 2019

Nombre de participants : 12

 

La nature est source d’inspiration et ressource dans la teinture traditionnelle au Japon. Relancé dès les années 1920, le savoir-faire est alors appliqué aux kimonos et aux objets textiles des traditions bouddhiques et shinto.

 De nombreuses plantes cultivées ou cueillies sont utilisées pour teindre et imprégner fibres, textiles, papiers et bois de leurs fonctions thérapeutiques.

 Du jardin de plantes médicinales et tinctoriales à l’atelier de teintures, ce stage propose un voyage au cœur des couleurs vivantes du Japon.

 

INTERVENANT :

Sandrine Rozier, designer textile et costumes, coordinatrice de formations en teinture naturelle

 (Greta de la création, du design et des métiers d’art, ENSAD, ENSATT)

 Thierry Thévenin, paysan herboriste, fondateur de Herbes de vie et Vieilles racines et jeunes pousses, porte-parole du Syndicat des Simples

 

DUREE : 5 jours (35 heures)

 

PUBLIC : Artistes, designers textiles, costumiers, décorateurs, stylistes, graphistes, métiers des plantes, enseignants. Une expérience de la teinture végétale est nécessaire.

 

OBJECTIFS :

A partir des bases de la teinture naturelle, les techniques spécifiquement japonaises seront abordées avec l’usage

 d’une sélection de plantes endémiques du Japon.

 Approches botanique et expérimentale seront complétées par des témoignages de procédés pratiqués par différents

 maîtres-teinturiers de l’archipel. Le travail du regard se fera par l’observation des nuances subtiles obtenues pour développer une nouvelle sensorialité chromatique.

 Comme dans l’apprentissage des langues, la pratique des plantes du Japon pourra servir à la pratique d’autres plantes aux colorants parfois similaires.

 En tant que source d’inspriration, référence et carnet de recettes, la réalisation d’un nuancier se fera avec les plantes suivantes : kariyasu (Miscanthus tinctorius (Steud.) Hackel), kihada (Phellodendron amurense Rupr), enju (Sophora japonica L.), kuchinashi (Gardenia jasminoides Ellis) et/ou yamamomo (Myrica rubra Sieb & Zucc.) pour les jaunes et verts olive, murasaki (violet), benibana (rose), hirugi et/ou kurumi (ocre rouge et bruns), tsubaki et/ou ishii (gris), tade ai (indigo).

 

METHODE PEDAGOGIQUE :

Le programme de la formation s’articule entre présentations théoriques, démonstrations, visite et récolte au jardin, observation et interprétation d’exemples,  expérimentations pratiques par binômes ou individuelles, synthèses et restitutions devant le groupe.

 

PROGRAMME :

- Introduction botanique, présentation des plantes et de leurs techniques spécifiques

 - Fonctions médicinales

 - Introduction botanique, récolte de carthame, de persicaire, de noyer…

 - Préparation et extraction des plantes fraiches ou séchées, en feuilles, tiges, racines, écorces, pétales

 - Approche des mordants et apprêts naturels, cendres de camélia, gojiru (soja), tanins et utilisation des mordants d’alun et de fer

 - Teinture en immersion shinsen

 - Teinture à l’indigo en cuve de feuilles fraiches

 - Réalisation d’un nuancier de référence

 - Présentation des ateliers, outils et produits utilisés au Japon.

 

Déroulé chronologique par demi-journées :

 

 

Contenus

Intervenant

Durée

Mardi 30 juillet

Introduction et présentation de la formation :

programme, intervenants, stagiaires

Présentation Couleurs vivantes au Japon (powerpoint)

Nuancier et plantes

Fonctions médicinales

Sandrine Rozier et

Thierry Thévenin

3 heures

Un savoir-faire d’exception : les techniques spécifiquement japonaises

Exemples et démonstrations :

-     rappels des principes de base de la teinture naturelle 

-     préparation et extraction des plantes fraiches ou séchées

Sandrine Rozier

 

4 heures

 

Mercredi 31 juillet

Teinture en immersion shinsen : jaunes de kariyasu (Miscanthus tinctorius (Steud.) Hackel), kihada (Phellodendron amurense Rupr), enju (Sophora japonica L.), kuchinashi (Gardenia jasminoides Ellis) et/ou yamamomo (Myrica rubra Sieb & Zucc.)

 

Sandrine Rozier

3 heures

 

 

Approche des mordants et apprêts naturels, cendres de camélia, gojiru (soja), tanins et utilisation des mordants d’alun et de fer

Préparation du nuancier

4 heures

 

Jeudi 1er août

Introduction botanique au jardin

Récolte de carthame, persicaire, noyer…

Thierry Thévenin

Sandrine Rozier

3 heures

Teinture à l’indigo en feuilles fraiches (persicaire à indigo)

Sandrine Rozier

4 heures

Vendredi 2 août

Une teinture à part : le Beni-bana (carthame)

 

 

 

Sandrine Rozier

3 heures

Sur les traces du Murasaki (violet), teinture à l’orcanette

4 heures

Samedi 3 août

Les plantes à ocre rouge et bruns : hirugi (palétuvier) et/ou kurumi (noyer)

Teinture aux nuances de gris : tsubaki  (camélia du Japon) et/ou ishii (glands de chêne)

 

Sandrine Rozier

4 heures

Finalisation du nuancier

Conclusions

3 heures

 

 

 


11 - Stage de teinture d'indigo

 

Dates : du lundi 5 août à 9h au vendredi 9 août 2019 à 17h.

Lieu : Ferme-Ecole de Mercin, 23420 Mérinchal

Durée : totale de 35h

Horaires :  de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30.

Effectif maximal : 12

 

 

Lundi 5 août
Matin : 9h00-12h30 Cours théorique accompagné d'un support visuel (diaporama)
• Biochimie de l'indigo
• Le Pastel et la Persicaire, de la semence à la teinture
• Les différents modes de production en France
• Pâte pigmentaire, pigment sec et compost pour la teinture
• Les termes importants utilisés en teinture à l'indigo
Après midi : 14h-17H30
• Montage d'une cuve de 100 litres au Henné et dattes
• Montage d'une cuve de 50 litres au sucre
Mardi 6 août
Matin : 9h00-12h30
• Observation des cuves
• Montage d'une cuve au fer de 20 litres
• Préparation des matières à teindre
• Ouverture de la cuve au sucre
• Teinture sur cuve de 200 litres déjà en place

Après midi : 14h-17H30
• Teinture sur cuve au sucre
• Ouverture cuve au Henné de 100 litres
Mercredi 7 août
Matin : 9h00-12h30
• Observation et alimentation des cuves si besoin
• Ouverture cuve au fer
• Teinture sur les trois cuves
Après midi : 14h-17H30
• Teinture suite
• Alimentation des cuves. Observation
Jeudi 8 août
Matin : 9h00-12h30
• Observation et alimentation des cuves si besoin
• Teinture et finitions sur les teintures des jours précédents
Après midi : 14h-17H30
• Teinture et entretien des cuves
• Finitions sur les teintures des jours précédents
Vendredi 9 août
Matin : 9h00-12h30
• Observation des cuves
• Finitions
• Création d'un nuancier et référencement des couleurs en vue d'une reproduction
Après midi : 14h-17H30
• Suite du nuancier et référencement.
• Conclusions et fin du stage.

 

MÉTHODE PÉDAGOGIQUE ET MATÉRIEL A DISPOSITION

Support pédagogique : outillage de travail de l'indigo ; échantillons de teintures et de supports divers.

Méthodologie : alternance de théorie et de pratique; utilisation de matériel de teinture ; travail de l'indigo  selon divers contextes et objectifs.

 

FOURNITURES PERSONNELLES

Le stagiaire se munira d’un carnet de notes de terrain, d’un appareil photo,et de vêtements ne craignant rien, de gants étanches, de son matériel personnel s’il le souhaite.

 

FORMATEUR

David Santandreu, expert international en production et teinture à l'indigo naturel.

 

SANCTION DE LA FORMATION

Une attestation de présence sera remise au stagiaire à l’issue de la formation

 


 12 - Stage de Jardinier herboriste – 2 – Aménager son domaine agricole

 

Dates : du lundi 23 septembre à 14h au vendredi 27 septembre 2019 à 14h

Lieu : Ferme-Ecole de Mercin, 23420 Mérinchal

Durée : totale de 28h

Horaires : de 14h à 18h le 24 sept, de 9h à 12h00 et de 14h à 18h les 25, 26 et 27 sept, de 9h à 14h le 28 sept.

Effectif maximal : 12

 

OBJECTIF DE LA FORMATION

 

PUBLIC CONCERNE

Tout public, de l’étudiant au producteur.

 

CONTENU PÉDAGOGIQUE

 

 Partant du principe que l'ordre naturel a une cohérence manifeste, chaque élément a une place et une fonction proportionnée dans un ensemble. Il en est de même sur le domaine agro-systémique.

 Reproduire, agencer, intégrer cette cohérence dans l'aménagement du domaine agricole est le thème de ce stage.

 Quatre jours pour développer les grandes lignes de force qui structurent un domaine productif en agrobiologie systémique.

 

1er jour apm

 - Prise de connaissance des problématiques personnelles de chaque stagiaire.

 - Définition d'un système écologique fonctionnel.

 - Dynamique d'un écosystème équilibré, sa traduction en agro écosystème.

 

2è jour Matin

 + Identifier les conditions naturelles et environnementales.

 + Eléments de biotope et de biocénose.

 + Producteurs primaires, consommateurs et décomposeurs, leurs places respectives dans l'agroécosystème fonctionnel.

 

2è jour apm

 - Incorporer le projet personnel dans le lieu.

 - Inventaire des productions attendues, leurs cycles.

 

3è jour Matin

 + Inventaire et positionnement des modules fonctionnels.

 + Les techniques d'aménagement : cheminements, muret, serre, châssis…

 

3è jour apm

 - Proportionner l'espace, élaborer le plan d'assolement.

 

4è jour Matin

 + Végétaliser, choix des espèces, leur place dans l'espace et dans le temps.

 

4è jour apm

 - Entretenir son agroécosystème dans un esprit de maintien durable de la fertilité et de la régulation du parasitisme.

 

5è jour Matin

 + Visite d'une exploitation en vue d'un examen critique de son agencement, afin d'envisager des solutions adaptées au contexte.

 

MÉTHODE PÉDAGOGIQUE ET MATÉRIEL A DISPOSITION

Support pédagogique : outillage de travail jardinier du sol et des cultures ; échantillons de terres divers.

Méthodologie : alternance de théorie et de pratique; utilisation des infrastructures du jardin botanique de Mercin ; travail du sol selon divers contextes et objectifs.

 

FOURNITURES PERSONNELLES

Le stagiaire se munira d’un carnet de notes de terrain, d’un appareil photo,et de vêtements tout temps, de son matériel personnel s’il le souhaite.

 

FORMATEUR

François TESSARI, horticulteur-botaniste, jardinier en chef-aménageur de jardins botaniques en agrobiologie.

 

SANCTION DE LA FORMATION

Une attestation de présence sera remise au stagiaire à l’issue de la formation

 


13 - Stage d'herboristerie pratique d'automne


Savoir reconnaitre les plantes, les transformer, les utiliser. Pommade, brai de bouleau et savon

 

Dates : du jeudi 31 octobre à 14h au dimanche 3 novembre 2019 à 14h

Lieu : Ferme-Ecole de Mercin, 23420 Mérinchal

Durée : total de 21h sur 4 jours, dont deux demi-journées

Horaires : 14h à 18h les après-midis et 9h à 12h les matins.

 

Effectif maximal : 12


OBJECTIFS DE LA FORMATION
Dans les campagnes, en bord de mer, dans les tourbières ou dans les forêts, des plantes poussent souvent avec diversité. Depuis toujours l'homme entretien un lien particulier avec celles qu'il côtoient pour se nourrir, se soigner ou encore pour construire ou se vêtir... La déconnexion avec  le monde rural et encore plus avant, avec celles des sociétés chasseurs/cueilleurs nous éloigne petit à petit des plantes et de leurs usages.


Nous espérons par ce stage, rendre les participants plus autonome dans la reconnaissance botanique pour pouvoir utiliser un panel d'espèces suffisant pour leur santé, leur alimentation...


Nous verrons en détail, les différentes techniques de séchage, le stockage, et certaines transformations (brai, alcoolatures, teintures, macérations oléiques, pommade...). Enfin, un temps conséquent sera accordé à la présentation d'ouvrages de référence.

La botanique : nous pensons que pour bien utiliser une plante, il faut avant tout, savoir bien la reconnaitre pour éviter les confusions. Nous aborderons donc la morphologie des plantes particulièrement celle des racines et des fruits.

L'herboristerie : le jardin des Herbes de Vie, est le lieu d'une production artisanale de plantes médicinales depuis une trentaine d'années. Il se compose d'un séchoir, d'un stockage et d'un atelier adapté principalement à la confection de tisane.

Ce stage permettra aux plus néophytes comme aux personnes ayant déjà quelques connaissances de reproduire à petite échelle, le fonctionne d'une herboristerie dans son fonctionnement automnale pour un usage domestique ou professionnel et d'obtenir des plantes et des préparations de qualité en étant sur des espèces récoltées dans le respect des réglementations.

 

PUBLIC CONCERNE

Tout public, de l’étudiant au producteur.

 

CONTENU PÉDAGOGIQUE


Jeudi après-midi : visite de l'herboristerie, présentation du séchoir, du stockage et de l'atelier. Présentation du jardin de production et identification des plantes à racine de la collection botanique. Premières récoltes de racines.

Vendredi matin : Récolte de racines de consoude, lavage et mise en macération d'une pommade.
Présentation des graisses, des résines stabilisantes, des différents modes de fabrication et de la réglementation.

Vendredi après midi : sortie botanique, reconnaissances et récolte sur le terrain de racines et d'écorces. Arrachage, tri, lavage et coupe des racines. Commentaires sur leurs écologie, leur mode d'emploi et leurs  usages.

Samedi matin: récolte et préparation de l'écorce de bouleau et mise en œuvre de la fabrication du brai (installation de l'appareil pour l'extraction, chauffe et extraction proprement dite). Présentation des différents usages et propriétés historiques et contemporaines du brai de bouleau. Évocation des différentes essences ligneuses qui permettent de réaliser des brais.

Samedi après-midi : confection d'un savon à froid à la soude, introduction aux techniques de savonnier  (saponification, sur-graissage, parfums, huiles, séchage, conservation) et présentation bibliographique.

Dimanche matin : Filtration de la pommade, mise en pot, étiquetage, questions diverses et retour sur le déroulement du stage.

MÉTHODE PÉDAGOGIQUE ET MATÉRIEL A DISPOSITION

Support pédagogique : outillage de travail jardinier du sol et des cultures ; échantillons de terres divers.

Méthodologie : alternance de théorie et de pratique; utilisation des infrastructures du jardin botanique de Mercin ; travail du sol selon divers contextes et objectifs.

 

FOURNITURES PERSONNELLES

Le stagiaire se munira d’un carnet de notes de terrain, d’un appareil photo,et de vêtements tout temps, de son matériel personnel s’il le souhaite.

 

FORMATEURS

Thierry THEVENIN et  Cédric PERRAUDEAU

 

SANCTION DE LA FORMATION

Une attestation de présence sera remise au stagiaire à l’issue de la formation